International
URL courte
Crash du vol MS804 d'EgyptAir (53)
0 17
S'abonner

L'Airbus A320 qui s'est abîmé en Méditerranée en mai dernier s'est probablement désintégré en plein vol après un incendie dans le cockpit ou près du cockpit.

On ignore toujours si le feu a été provoqué par un problème mécanique ou un acte criminel, ont déclaré au journal New York Times des responsables égyptiens sous couvert de l'anonymat.

Le mot "feu" a été capté par un enregistreur de vol de l'appareil EgyptAir avant que celui-ci ne s'abîme en Méditerranée, rappelle l'AFP.

Les enquêteurs avaient déjà indiqué fin juin que l'analyse de l'autre "boîte noire", celle contenant les données de vol, avait montré que des alertes faisant état de fumée à bord s'étaient déclenchées avant le crash en mer de l'Airbus A320.

La commission d'enquête égyptienne a par ailleurs confirmé que l'Airbus A320 avait effectué un virage brutal à 90 degrés sur sa gauche, puis une vrille de 360 degrés à droite, avant d'entamer sa chute.

Le vol MS804 reliant Paris au Caire s'est abîmé le 19 mai entre la Crète et la côte septentrionale de l'Egypte après avoir soudainement disparu des écrans radar pour des raisons encore indéterminées, tuant les 66 personnes à bord, dont 40 Egyptiens et 15 Français.

Dossier:
Crash du vol MS804 d'EgyptAir (53)

Lire aussi:

EgyptAir: l'enregistreur de cockpit de l'avion est exploitable
EgyptAir: une boîte noire confirme la présence de fumée avant le crash
Crash d'EgyptAir: des experts français réparent une boîte noire
Crash d’EgyptAir: les experts avancent une nouvelle hypothèse
Tags:
enquête, crash d'avion, EgyptAir, France, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook