Ecoutez Radio Sputnik
    Le président turc Tayyip Erdogan examine une garde d'honneur à son arrivée au Parlement turc à Ankara, en Turquie

    Après le putsch, la Turquie dissout la garde présidentielle

    © REUTERS/ Umit Bektas
    International
    URL courte
    Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)
    3519
    S'abonner

    Les autorités turques ont pris la décision de dissoudre la garde présidentielle après avoir arrêté presque 300 de ses membres à la suite du putsch avorté.

    Cette décision a été annoncée samedi dernier à la chaîne A Haber par le premier ministre turc Binali Yildirim.

    "Il n'y aura plus de garde présidentielle, elle n'a pas de raison d'être, on n'en a plus besoin", a déclaré M. Yildirim.

    Selon le premier ministre, des membres de cette unité faisaient partie d'un groupe qui a pénétré dans les bâtiments de la télévision publique TRT durant la tentative de coup d'Etat de la semaine dernière. Ce groupe a forcé une présentatrice à lire une déclaration proclamant la loi martiale et l'instauration du couvre-feu, a précisé Binali Yildirim, cité par l'AFР.

    Le premier ministre a ajouté que 13.002 personnes avaient été placées garde à vue après le coup d'Etat manqué, parmi lesquelles 1.329 policiers, 8.831 militaires, 2.100 juges et procureurs, et 689 civils. Il a ajouté que 5.837 personnes avaient été placées en détention, notamment 3.718 soldats et 123 généraux.

    Dossier:
    Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)

    Lire aussi:

    Les Turcs d'Allemagne se divisent en pour et contre Erdogan
    Un neveu de Fethullah Gülen arrêté en Turquie
    Erdogan dénonce les "préjugés" de l'Europe envers la Turquie
    Tags:
    coup d'Etat, Binali Yildirim, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik