International
URL courte
Situation politique en Syrie (2930)
2210
S'abonner

Le gouvernement syrien se dit prêt à un troisième round des pourparlers sur un règlement pacifique de la crise en Syrie sans conditions préalables, a déclaré le ministère syrien des Affaires étrangères.

"La Syrie est prête à un dialogue inter-syrien sans conditions préalables, dans l'espoir qu'il aboutisse à une décision finale déterminée par les Syriens eux-mêmes. Sans aucune ingérence étrangère. Avec l'assistance de l'Onu et de la communauté internationale", a annoncé le ministère syrien des Affaires étrangères.

De son côté, l'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, vise une reprise des pourparlers en "août", a-t-il dit jeudi dernier.

Lors d'un point de presse à Genève, M. de Mistura a expliqué qu'il fallait qu'il y ait "assez de soutien pour donner une chance suffisante à une reprise efficace (…) d'une troisième session de pourparlers inter-syriens, qui (…) ont pour date-cible août".

Selon l'АFР, M. de Mistura a déclaré que les prochains jours allaient être "cruciaux" et souligné l'importance du rôle de la Russie et des Etats-Unis en vue de relancer les négociations, expliquant que "quand les deux coprésidents" du Groupe international de soutien à la Syrie (GISS) "se mettent d'accord (…) cela aide grandement le processus politique et même le processus humanitaire."

Rappelons que deux sessions de pourparlers de paix inter-syriens se sont tenues à Genève sous l'égide des Nations unies depuis le début de l'année, sans avancée.

La Syrie est secouée depuis plus de quatre ans par un conflit intérieur qui a déjà fait plus de 300.000 morts, des civils pour la plupart. Des millions de Syriens ont dû fuir le pays en raison des hostilités. Les forces gouvernementales font face à des groupes armés de différentes origines qui comprennent des mercenaires étrangers.

Dossier:
Situation politique en Syrie (2930)

Lire aussi:

200 communes ont rejoint la trêve en Syrie
Les Kurdes démentent la fuite des putschistes turcs vers la Syrie
La France a effectué 770 frappes en Syrie et en Irak depuis le début de sa campagne
La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Tags:
conflit, terrorisme, paix, pourparlers, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook