International
URL courte
Menace terroriste en Europe (341)
11722
S'abonner

Les tout récents attentats en Allemagne posent de nouvelles questions sur la politique migratoire menée par la chancelière Angela Merkel.

Selon le Daily Mail, les attaques vont renforcer l'inquiétude à l'égard de ceux qu'on appelle loups solitaires et exerceront une pression politique sur la chancelière d'Allemagne. 

Hier, un réfugié syrien a tué à la machette une femme  à Reutlingen (cinq autres personnes ont été blessées). Dimanche également, un demandeur d'asile syrien s'est fait exploser à proximité d'un festival de musique à Ansbach, en Bavière, blessant 12 personnes. Samedi, un jeune Allemand d'origine iranienne a tué neuf personnes dans une fusillade à Munich. Enfin, lundi 18 juillet, un jeune Afghan a mené une attaque à la hache dans un train en Bavière, blessant quatre personnes. 

A l'exception de l'auteur de la fusillade de Munich, les autres attaques ont été menées par des personnes venues en Allemagne avec le flot de migrants. D'où des interrogations sur la politique migratoire de portes ouvertes appliquée par Angela Merkel. Rien qu'en 2015, environ un million de réfugiés fuyant la guerre en Afghanistan, en Syrie et en Irak sont arrivés en Allemagne. 

 "Dans la conscience de nombreuses personnes, son arrivée (de l'auteur de l'attaque à la hache, d’origine afghane) est directement liée à Merkel et à sa politique libérale à l'égard des réfugiés", a commenté le politologue de l'Université de Bonn Frank Decker. 

Le Daily Mail signale que le soutien  accordé à Angela Merkel par la société allemande, en berne à cause de la crise des réfugiés, a rebondi à la suite de la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne prise lors du référendum du 23 juin. Cependant, les événements en Allemagne menacent de tout inverser. 

"Cela encouragera ceux qui ont qualifié d'erreur la politique de Merkel. Merkel sera accusée", estime Frank Decker. 

Ainsi, les chefs de file du parti Alternative pour l'Allemagne (extrême-droite) ont déjà déclaré que Mme Merkel et ses partisans étaient coupables de la dégradation de la situation en matière de sécurité car leur "politique hospitalière a fait venir en Allemagne un trop grand nombre de musulmans jeunes, illettrés et radicaux". 


Dossier:
Menace terroriste en Europe (341)

Lire aussi:

Allemagne: ce qu’il faut savoir sur l’attentat d’Ansbach
Un mort et onze blessés dans une explosion en Allemagne
Fusillade en Allemagne: ce que l'on sait
Daech revendique l'attaque à la hache en Allemagne
Allemagne: l'agresseur à la hache peignait des drapeaux de Daech chez lui
Tags:
crise migratoire, terrorisme, attentat, réfugiés, Alternative pour l'Allemagne (AfD), Angela Merkel, Bavière, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook