International
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
0 1110
S'abonner

Le président du groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ALDE) au Parlement européen est catégorique: aucune concession supplémentaire ne sera faite au Royaume-Uni si ce pays refuse de faire un pas en avant.

Le Parlement européen bloquera l'accord entre l'Union européenne et le Royaume-Uni s'il est censé octroyer un statut plus favorable à Londres dans les relations bilatérales, a déclaré Guy Verhofstadt, député européen et président du groupe parlementaire Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ALDE).

Son commentaire fait suite aux informations parues dernièrement dans la presse selon lesquelles  la première ministre britannique Theresa May, lors des négociations sur l'accès du Royaume au marché uni de l'UE, pourrait tenter d'obtenir une remise supplémentaire. Et ceci même si Londres entend  prolonger de 7 à 10 ans la période sans accès aux services sociaux pour les travailleurs migrants venant des pays de l'Union européenne. 

"Ceci permettrait au Royaume-Uni d'améliorer ses positions déjà avantageuses", a déclaré le président du groupe parlementaire de l'ALDE. Selon lui, tout en s'assurant l'accès à des "morceaux de choix", Londres veut se débarrasser du poids d'obligations relatives à ces avantages.  

"Il serait insensé pour le gouvernement de l'Union européenne d'accepter un tel accord, a-t-il poursuivi. Le Parlement européen n'approuvera jamais l'accord qui interdit pour une période de dix ans la possibilité de libre déplacement pour les migrants et octroie en même temps une remise supplémentaire en échange de tous les avantages du marché intérieur". 

Selon lui, si ceci se produit, il sera difficile d'éviter les demandes des eurosceptiques souhaitant obtenir le même statut privilégié.

"Le seul modèle possible pour les nouvelles relations entre le Royaume-Uni et l'UE, c'est un statut de membre associé, avec moins de responsabilités, mais aussi moins de droits", a souligné Guy Verhofstadt.   


Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

Juncker n'a pas de "date limite" pour les négociations du Brexit
Bruxelles appelle Londres à accélérer le Brexit
Brexit: rencontre au sommet entre Angela Merkel et Theresa May
Les rêves européens de l'Ukraine se brisent contre le Brexit
Quel sera l’impact du Brexit sur le renseignement britannique et européen?
Tags:
avantages, accords, migrants, Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ALDE), Parlement européen, Guy Verhofstadt, Royaume-Uni, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook