International
URL courte
0 08
S'abonner

L’Allemagne a refusé d’octroyer le statut de réfugié à l’individu qui s’est fait exploser dans la ville bavaroise d’Ansbach hier soir. Le refus des autorités allemandes a été expliqué par le fait qu’il avait déjà reçu ce statut en Bulgarie en décembre 2013.

Selon la déclaration de Joachim Herrmann, ministre bavarois de l'Intérieur, l'Allemagne a rejeté la demande de l'individu qui s'est fait exploser le 24 juillet à Ansbach, parce qu'il était déjà enregistré comme réfugié en Bulgarie. La conférence de presse du ministre a été diffusée en direct par la chaîne N-24.

Comme l'a précisé M.Herrmann, les responsables migratoires de l'Allemagne s'étaient adressés à leurs collègues bulgares et ces derniers leur avaient répondu que la Bulgarie avait déjà octroyé la protection à cet individu le 3 décembre 2013.

Ainsi, les clauses de l'accord de Dublin ont été utilisées. Selon elles, une personne qui a déjà reçu le statut de réfugié dans l'un des pays de l'Union européenne ne peut pas avoir la possibilité d'obtenir ce même statut dans un autre pays.

Une explosion s'est produite peu après 22 heures ce dimanche 24 juillet dans la ville bavaroise d'Ansbach. 12 blessés sont dénombrés, dont trois grièvement. L'auteur de l'explosion, un Syrien de 27 ans, est mort. Le ministre de l'Intérieur Joachim Herrmann a confirmé dans la nuit qu'il s'agissait d'un attentat.

Lire aussi:

Attaques en série en Allemagne: Merkel sous pression
Une attaque à la machette en Allemagne, des victimes (VIDEO)
Le tireur de Munich avait préparé son attaque "depuis un an"
Le tireur de Munich a raté un examen juste avant l'attaque
Tags:
explosion, Ansbach, Bavière, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook