International
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
2224
S'abonner

Les soutiens de l'indépendance de la Catalogne sont en hausse et pour la première fois le nombre de partisans de la sécession prévaut sur ceux qui s'y opposent - 47,7% contre 42,2%, selon un sondage réalisé par le Centre d'étude de l'opinion de la Généralité (gouvernement catalan).

Les "oui" à l'indépendance de la Catalogne progressent nettement au cours de ces derniers mois. Jordi Fábrega, porte-parole de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) considère que la cause se trouve dans l'issue des législatives tenues fin juin dernier.

"Les Catalans sont très déçus par la victoire du Parti populaire. Beaucoup d'entre eux ont donné leur voix pour le parti Podemos qui soutient le droit à la tenue d'un référendum sur le statut (de la Catalogne, ndlr). Mais ces aspirations ne se sont pas réalisées et à l'issue du vote le Parti populaire a obtenu encore plus de voix que la dernière fois (en décembre dernier, ndlr)", a-t-il indiqué dans un entretien à Sputnik.

Et d'ajouter que les résultats de ce scrutin s'étaient répercutés sur les humeurs des Catalans qui avaient compris qu'aucun dialogue constructif avec Madrid n'était possible.

"La seule possibilité est donc de créer un Etat indépendant et les résultats de l'enquête le reflètent bien", a poursuivi l’homme politique.

Et ne pas sous-estimer le rôle du Brexit, rappelle Jordi Fábrega. Les Catalans ont vu qu'il était possible de résoudre un problème par le biais d'un référendum.

L'homme politique Enric Ravelló confirme les propos de ce dernier sur les causes de l'augmentation du nombre de ceux qui aspirent à l’indépendance. Il rappelle qu'aucun des partis arrivés dans le peloton de tête lors des dernières législatives n'envisage de concession à l'égard de la Catalogne qui aspire à obtenir plus d'autonomie.

"De ce fait, les Catalans se sont retrouvés devant un choix assez dur: soit renoncer aux rêves liés à l'indépendance, soit exiger la sécession. Il n'existe aucune autre solution pouvant garantir plus d'autonomie à la Catalogne", estime-t-il.

La question est de savoir si les autorités catalanes oseront poser un ultimatum à Madrid et entamer une sécession unilatérale, mais, selon M. Ravelló, les chances sont minces.

"L'indécision des partis politiques locaux irrite les Catalans rêvant à une indépendance qui sont majoritaires. Et cette situation risque de déboucher sur une crise politique", a-t-il conclu.

Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

Le Tribunal supérieur de Catalogne rejette les plaintes contre la déclaration de rupture
Catalogne: le nouveau président de région luttera pour l'indépendance
L’Espagne peut priver la Catalogne d’autonomie
Paris se positionne sur les frappes aériennes américaines en Syrie
Tags:
élections législatives, indépendance, sondage, Brexit, Parti populaire d'Espagne (PP), Pegida (mouvement), Catalogne, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook