International
URL courte
2379
S'abonner

L'imam en exil assure que sa philosophie est contraire à l'idée d'une insurrection armée.

Considéré par les autorités turques comme organisateur du récent putsch, l'imam Fethullah Gülen, en exil aux Etats-Uni accuse le président Recep Tayyip Erdogan de tenter d'instaurer un régime autoritaire en Turquie, lit-on dans un papier qu'il a lui-même écrit pour le New York Times.

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d'Etat en Turquie. Après l'échec du putsch, les forces de l'ordre ont interpellé plus de 6.000 personnes, y compris des officiers. Selon Ankara, la rébellion avortée a fait 246 morts parmi les civils, ainsi que plus de 2.000 blessés.

"Lors de la tentative de coup d'Etat, je l'ai accusé catégoriquement. Le gouvernement doit remporter des victoires pacifiquement, par le biais d'élections libres et régulières. Malgré mes protestations, le président turc Tayyip Erdogan, qui exerce une politique de plus en plus autoritaire, m'a immédiatement accusé de gérer le coup d'Etat".

"Les accusations d'Erdogan n'ont rien d'étonnant, ce qu'il dit de moi prouve son aspiration systématique et dangereuse à gouverner le pays en solo", poursuit Gülen, qui réside actuellement à Saylorsburg (Pennsylvanie, Etats-Unis).

"Ma philosophie, l'islam global et pluraliste (…), est contraire à l'idée d'une insurrection armée", a-t-il souligné.

Fethullah Gülen
© AP Photo / Selahattin Sevi, File
Il a également appelé à ne pas l'extrader à la Turquie, où il ne pourrait s'attendre à un procès inéquitable.

Les autorités ont annoncé samedi l'arrestation d'un des neveux de M.Gülen ainsi que d'un homme présenté comme un de ses collaborateurs proches, Halis Hanci. Ce dernier a obtenu la citoyenneté canadienne il y a cinq ans, selon un responsable turc.

Même si, depuis son exil en Pennsylvanie, Fethullah Gülen a nié toute implication, le président américain Barack Obama a prévenu qu'une éventuelle extradition du septuagénaire se ferait en conformité avec la loi américaine.


Lire aussi:

La Turquie fera tout son possible pour obtenir l'extradition de Gülen
Un millier de manifestants à Boston pour exiger l'extradition de Gülen
Le "bras droit" de Fethullah Gülen interpellé en Turquie
Tags:
régime autoritaire, dérives autoritaires, putsch, accusations, coup d'Etat, Fethullah Gülen, Recep Tayyip Erdogan, Saylorsburg, Turquie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook