Ecoutez Radio Sputnik
    Légumes turcs dans des magasins russes

    La Turquie prie la Russie de lever l'embargo alimentaire

    © Sputnik . Alexei Malgavko
    International
    URL courte
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)
    11426

    L'Etat turc a déjà adressé une demande en conséquence à la Russie.

    Le ministre turc de l'Economie Nihat Zeybekci a demandé à la Russie de permettre les importations des produits alimentaires turcs soumis à l'embargo.

    "Je leur ai déjà adressé une demande", a annoncé M. Zeybekci aux journalistes à l'issue des négociations avec le ministre russe du Développement économique Alexeï Oulioukaïev, qui se sont tenues à Moscou.

    Le ministre russe a affirmé à son tour que l'embargo imposé sur les importations alimentaires devait être levé par étapes. Dans le même temps, si Moscou et Ankara ont des questions à s'adresser, il faut les résoudre bilatéralement, a-t-il poursuivi.

    Les autorités russes ne précisent pas encore dans quel délai les limitations seront levées.

    Les relations entre Moscou et Ankara se sont considérablement refroidies suite à la perte d'un avion russe abattu par les forces aériennes turques.

    Le 24 novembre dernier, un chasseur F-16 de l'armée de l'air turque a abattu un bombardier russe Su-24 impliqué dans la campagne de frappes aériennes contre les positions du groupe terroriste Etat islamique (EI, Daech) en Syrie. Selon Ankara, l'avion russe a violé l'espace aérien turc. Moscou dément ces accusations tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie et se trouvait au-dessus du territoire syrien.

    Suite à cet incident, le président russe Vladimir Poutine a imposé des sanctions visant plusieurs secteurs de l'économie turque.

    Dossier:
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)

    Lire aussi:

    La levée de l'embargo russe, une priorité pour les agriculteurs européens
    L'Allemagne peinera à revenir sur le marché russe après la levée de l'embargo
    Embargo russe: 2,2 mds EUR de pertes pour l'UE en 12 mois
    Tags:
    économie, produits alimentaires, embargo, Nihat Zeybekci, Alexeï Oulioukaïev, Turquie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik