Ecoutez Radio Sputnik
    Un chasseur russe Sukhoi Su-30 SM s'apprête à décoller de la base aérienne de Hmeimim, en Syrie. Image d'illustration

    Washington et Moscou discutent de la sécurité des opérations en Syrie

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    International
    URL courte
    6822
    S'abonner

    Les militaires russes et américains ont eu une vidéoconférence sur la sécurité des vols en Syrie, a déclaré le porte-parole du Pentagone Peter Cook.

    "Le ministère américain de la Défense a eu une vidéoconférence avec ses collègues russes. C'était un dialogue régulier dans le cadre du mémorandum d'accord sur la sécurité aérienne en Syrie", a déclaré le porte-parole américain dans un communiqué.

    Les militaires américains et russes ont discuté de la sécurité des opérations aériennes ainsi que des frappes russes sur les forces que la coalition appuie dans la localité d'At Tanf.

    "Les deux parties ont poursuivi la discussion et  l'élaboration de mesures visant à éviter de tels incidents. Elles ont souligné la nécessité d'intensifier les actions pour renforcer la sécurité opérationnelle et éviter les incidents et les malentendus dans l'espace aérien de la Syrie", a noté M.Cook.

    Le communiqué précise que "la conversation a été constructive, les parties ont convenu de poursuivre la discussion sur les questions de sécurité dans ce format, à l'avenir".

    Auparavant, le quotidien The Wall Street Journal, citant des sources du Pentagone et de la Maison Blanche, a annoncé que le 16 juin, des avions russes avaient frappé une base secrète des troupes britanniques et américaines dans la localité d'At Tanf à la frontière avec la Jordanie.

    Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, se sont les dirigeants de la coalition qui portent la responsabilité de la présence de militaires de la coalition en Syrie dans des régions où l'aviation russe intervient. Le ministère russe de la Défense a appelé tous les partenaires intervenant en Syrie à fournir des informations sur l'emplacement des unités de l'"opposition modérée" soumises à leur contrôle.

    Lire aussi:

    Lavrov: les USA ne distinguent pas l'opposition et les terroristes en Syrie
    La Russie explique la frappe sur une base de la coalition de Syrie
    La Syrie entame l'évacuation des zones de combat à Alep
    Pentagone: les positions russe et américaine sur la Syrie divergent encore
    Tags:
    sécurité des vols, vidéoconférence, frappe aérienne, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik