International
URL courte
7027
S'abonner

Les employés de Facebook ont annoncé avoir bloqué les liens des documents publiés par Wikileaks et dévoilant la lutte déloyale au sein du Parti démocrate suite à une erreur technique.

Le réseau social Facebook a subi bien des critiques et reproches de censure suite au blocage des liens relatifs aux révélations de Wikileaks sur le Parti démocrate américain. A la tentative d'un utilisateur de poster le lien qui menait à la page avec les documents, Facebook réagissait avec un message disant que le lien présentait potentiellement une menace:

"Les matériaux que vous voulez partager comprennent un lien qualifié de potentiellement dangereux par notre système. Supprimez-le pour continuer".

Les utilisateurs n'ont pas tardé à informer l'administration de Facebook du problème. En réponse, ils ont reçu le conseil d'utiliser des liens vers des sites alternatifs au lieu de poster les liens directs de Wikileaks.

Comme l'administration de Facebook l'a précisé par la suite, le blocage était dû à l'analyse du contenu des liens effectuée automatiquement par le système. Ainsi, les liens de Wikileaks ont été bannis suite au tri.

Pour le moment, cela a été réparé et les utilisateurs peuvent désormais partager facilement les liens en question.

Un scandale a éclaté autour de la publication par Wikileaks de 19.252 messages électroniques du Comité national du Parti démocrate des Etats-Unis. Ces courriers révèlent que, lors de la bataille des primaires, les instances dirigeantes des démocrates soutenaient ouvertement Hillary Clinton au détriment de l'autre candidat démocrate, Bernie Sanders, qui a finalement perdu.

Suite à ces révélations, la présidente du parti Debbie Wasserman Schultz a été obligée d'annoncer sa démission en raison de la fuite de données de son parti.

Lire aussi:

Assange: le Parti démocrate US accuse la Russie pour cacher le contenu des e-mails
Selon Assange, Clinton accuse la Russie pour masquer un mal plus profond
Selon Assange, WikiLeaks a assez de preuves pour traduire Clinton en justice
Le Parti démocrate perturbé par les partisans de Sanders
Trump – Kremlin: les liaisons dangereuses?
Hillary Clinton n'est pas fraîche, selon Donald Trump
Tags:
données, fuites, blocage, erreurs, révélations, Parti démocrate des Etats-Unis, Facebook, Inc, WikiLeaks, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook