International
URL courte
Les révélations de WikiLeaks (109)
10824
S'abonner

Un nombre considérable de documents liés à la campagne électorale américaine est à la disposition de WikiLeaks et le portail ne manquera pas l'occasion de les publier, a déclaré le fondateur de l'organisation Julian Assange dans un entretien à CNN, sans pour autant préciser la source de ces informations.

"Il se peut qu'un jour notre source parlera d'elle-même et ce sera probablement intéressant. (…) Si nous nous mettons à exclure des personnes données, il sera plus facile d'établir qui est notre lanceur d'alerte. C'est pourquoi nous ne le faisons jamais", a-t-il fait noter.

Selon M. Assange, le QG de campagne électorale d'Hillary Clinton évoque à dessein la "piste russe" afin de détourner l'attention des lettres divulguées qui "exercent une grande influence politique aux Etats-Unis". "Si elle se comporte de la même manière une fois au pouvoir, ce style de gestion pourra aboutir à un conflit", a souligné le fondateur de WikiLeaks.

Un scandale a éclaté autour de la publication par WikiLeaks de 19.252 messages électroniques du Comité national du Parti démocrate des Etats-Unis. Ces courriers révèlent que, lors de la bataille des primaires, les instances dirigeantes des démocrates soutenaient ouvertement Hillary Clinton au détriment de l'autre candidat démocrate, Bernie Sanders, qui a finalement perdu. Suite à ces révélations, la présidente du parti Debbie Wasserman Schultz a été obligée d'annoncer sa démission.

Le porte-parole du QG de campagne électorale de Clinton a déclaré que les serveurs du parti ont été piratés par des hackers russes, ce qui traduit l'intention de Moscou d'aider le candidat républicain Donald Trump, allégations que ce dernier rejette catégoriquement. Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, s'est abstenu de commenter l'affaire.

Dossier:
Les révélations de WikiLeaks (109)

Lire aussi:

Facebook justifie le blocage des révélations de Wikileaks par une "erreur technique"
Révélations sur le gouvernement turc: WikiLeaks essuie des attaques
Selon Assange, WikiLeaks a assez de preuves pour traduire Clinton en justice
La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Tags:
lanceur d'alerte, informations, hackers, Présidentielle américaine 2016, WikiLeaks, Debbie Wasserman Schultz, Donald Trump, Julian Assange, Hillary Clinton, Dmitri Peskov, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook