Ecoutez Radio Sputnik
    Statue de la Liberté

    Obama et Trump se disputent sur la grandeur de l'Amérique

    © Fotolia / olly
    International
    URL courte
    13180

    Deux visions totalement opposées du même pays et de la situation dans le monde. Deux lignes irréconciliables. Entre le président des Etats-Unis et le candidat républicain le différend est profond.

    Le président américain Barack Obama et le candidat républicain à la présidentielle et milliardaire Donald Trump se sont disputés à propos de la notion de "grandeur" des Etats-Unis.

    "L'Amérique est déjà grande, l'Amérique est déjà forte", a martelé M.Obama lors de la Convention du parti démocratique à Philadelphie, dans une allusion au slogan du milliardaire qui promet de "rendre sa grandeur" à l'Amérique.

    "Et je vous le promets, notre force, notre grandeur ne dépendent pas de Donald Trump (…). Nous ne voulons pas d'un souverain", a-t-il ajouté, régulièrement interrompu par les applaudissements des délégués réunis dans la salle du Wells Fargo Center.

    Immédiatement après, le milliardaire a écrit sur son compte Twitter: "Notre pays ne semble plus être grand pour les millions de gens merveilleux qui vivent dans la pauvreté, la violence et le désespoir". Post qui a récolté 20.000 "J'aime" et a été partagé par 7.000  personnes en moins d'une heure.

    Auparavant, le président s'est disputé avec Trump sur bon nombre d'autres questions en déclarant que le parti républicain incitait les Américains à la haine et au mécontentement en véhiculant une image pessimiste des Etats-Unis où les gens étaient hostiles les uns envers les autres et se renfermaient sur eux-mêmes. Pour sa part, il dit regarder l'avenir avec optimisme et espère que l'élection de la candidate démocrate Clinton aidera à réaliser des scénarios optimistes.

    Ce qui fait se demander si le démocrate Obama, lors de sa présidence, a réussi à en réaliser au moins un…


    Lire aussi:

    Hillary Clinton n'est pas fraîche, selon Donald Trump
    Donald Trump Jr veut se présenter comme maire de New York
    "C'est leur propre faute", Trump démolit la France et l'Allemagne
    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    Tags:
    élection présidentielle, Présidentielle américaine 2016, Parti démocrate des Etats-Unis, Donald Trump, Hillary Clinton, Barack Obama, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik