International
URL courte
13571
S'abonner

Le président syrien Bachar el-Assad a promulgué aujourd'hui un décret sur l'amnistie aux rebelles qui rendent les armes.

"Les personnes armées qui échappent à la justice seront exonérées de toute responsabilité dans le cas où elles se rendront et rendront leurs armes aux autorités judiciaires compétentes ou à la police dans un délai de trois mois à partir de la date de l'édiction de ce décret", selon le président syrien.

La Russie et le gouvernement syrien ont lancé une opération humanitaire de grande envergure à Alep. Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a annoncé la création de trois corridors pour que les habitants puissent quitter la ville. Un corridor à part sera créé pour les combattants prêts à déposer les armes.

Une source au sein des milices d'Alep a confié à Sputnik qu'une part des combattants encerclés à Alep par les forces gouvernementales se sont déclarés prêts à déposer les armes au lendemain de la déclaration du président Bachar el-Assad relative à l'amnistie.

Le président syrien a déclaré mercredi que tous les Syriens ayant pris auparavant le parti des groupes armés à Alep bénéficieraient de l'amnistie à condition de déposer les armes et de se rendre aux autorités.

Au total plusieurs centaines de combattants, mercenaires étrangers compris, se trouvent encerclés, mais l'amnistie ne concerne que les citoyens syriens.

Les hélicoptères des Forces aériennes syriennes larguent depuis deux jours des tracts appelant les civils à quitter la zone de guerre via les couloirs aménagés à cette fin.

 

Lire aussi:

Alep: des textos pour appeler les groupes armés à rejoindre la trêve
La Syrie entame l'évacuation des zones de combat à Alep
Un attentat de Daech en Syrie fait 48 morts et plus de 171 blessés
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Tags:
amnistie, terrorisme, Bachar el-Assad, Sergueï Choïgou, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook