International
URL courte
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
6167
S'abonner

Les djihadistes syriens du Front al-Nosra ont déclaré rompre les liens avec toutes les organisations extérieures, y compris Al-Qaïda.

L'organisation terroriste Front al-Nosra, jusqu'ici branche syrienne d'Al-Qaïda, a annoncé jeudi qu'elle se rebaptisait Front Fatah al-Cham (Front de la conquête de la Syrie) et qu'elle rompait ses liens avec toutes les organisations extérieures.  

Nous avons formé une nouvelle entité qui n'a aucun lien avec une organisation extérieure, a déclaré le leader du groupe djihadiste Anou Mohamad al Golani dans une vidéo diffusée jeudi, rapporte l'AFP.  

Cette mesure a pour but d'éviter les bombardements menés par les Forces aérospatiales russes et par la coalition internationale conduite par les Etats-Unis. 

Or, les Etats-Unis ont déjà déclaré que malgré ce "remarquage", Washington continuera à percevoir ce groupe comme terroriste.  

"Nous jugeons de leurs actes, de leurs buts et objectifs et non du nom. Ainsi, notre approche reste la même", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

Vivement une attitude similaire de la part de Washington à l'égard d'autres groupes armés…

Rappelons que le groupe Front al-Nosra est interdit en Russie au même titre que Daech.

Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis. Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d'autres groupes terroristes se poursuivent.

Dossier:
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

Lire aussi:

Pour sauver sa peau, le Front al-Nosra s'adapte
L'armée syrienne repousse le Front al-Nosra près d’Alep
L'armée syrienne détruit un centre de commandement d'Al-Nosra à Alep -Vidéo-
Le Front al-Nosra et Ahrar al-Sham s’approchent d’Alep
Tags:
frappe aérienne, terrorisme, Front al-Nosra, Al-Qaïda, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik