International
URL courte
391114
S'abonner

Les récents succès des Forces armées russes lors de l'opération antiterroriste en Syrie attestent d'une modernisation incontestable de leur doctrine militaire.

Le commandant suprême des Forces alliées en Europe, le général Curtis Scaparrotti, s'est déclaré impressionné par la doctrine militaire russe, annoncent les médias internationaux.

"On voit bien qu'ils (les Russes, ndlr) apprennent. Malgré le fait que la grande partie de leur doctrine (militaire, ndlr) soit basée sur l'ancienne doctrine soviétique, ils sont très flexibles dans leur pensée, si vous voyez ce qu'écrivent leurs officiers. Ils considèrent le monde tel qu'il est et adaptent leur doctrine à leur vision. C'est impressionnant", a déclaré le général, intervenant au forum sur la sécurité dans la ville d'Aspen au Colorado.

Par ailleurs, le général a fait état de la "modernisation évidente" des forces armées russes et de leur armement. Il s'est dit notamment surpris par les capacités montrées par l'armée russe lors de l'opération antiterroriste en Syrie.

"Ils ont tiré des missiles de longue portée et de grande précision depuis les sous-marins, depuis la mer, depuis les bombardiers de moyen rayon d'action. Il est évident qu'ils n'avaient pas besoin de le faire, mais ils l'ont fait – probablement pour un entraînement et pour une démonstration. J'en suis également impressionné", a indiqué le général.

"Ce qui fait que nous avons un adversaire qui doit être pris très au sérieux", a souligné le responsable.

Le général américain Curtis Scaparrotti a remplacé en mai Philip Breedlove au poste du commandant suprême des Forces alliées en Europe.

Lire aussi:

Poutine valide la nouvelle doctrine militaire russe
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
Cybersécurité: les données de chômeurs volées, enquête en cours à Pôle Emploi
Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
Tags:
doctrine militaire, OTAN, Curtis Scaparrotti, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook