Ecoutez Radio Sputnik
    Un Tu-22M3 dans le ciel syrien

    Nosra rebaptisée restera toujours une cible pour les avions russes en Syrie

    ministère russe de la Défense
    International
    URL courte
    10661
    S'abonner

    Le groupe Front al-Nosra est toujours une organisation terroriste, qu'il change de nom ou pas, selon un sénateur russe.

    Que le Front al-Nosra ait changé de nom ne signifie rien pour les Forces aérospatiales russes en Syrie, elles poursuivront leurs frappes contre ses djihadistes partout en Syrie, a déclaré le membre du Comité pour les affaires étrangères du Conseil de la Fédération, Igor Morozov.

    Auparavant, l'organisation terroriste Front al-Nosra, jusqu'ici branche syrienne d'Al-Qaïda, a annoncé qu'elle se rebaptisait Front Fatah al-Cham (Front de la conquête de la Syrie) et qu'elle rompait ses liens avec toutes les organisations extérieures.

    "Le Front al-Nosra est une organisation terroriste, branche syrienne d'Al-Qaïda. Actuellement, les Forces gouvernementales syriennes et les Forces aérospatiales russes mènent des frappes visant à éliminer les unités de ce groupe terroriste à travers toute la Syrie. Le fait de changer de nom ne changera rien pour les djihadistes", a indiqué le sénateur.

    Rappelons que le groupe Front al-Nosra est interdit en Russie au même titre que Daech.

    Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis. Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d'autres groupes terroristes se poursuivent.

    Lire aussi:

    L'armée syrienne repousse le Front al-Nosra près d’Alep
    Le Front al-Nosra intensifie l’offensive sur Alep
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Tags:
    frappe aérienne, Front al-Nosra, Igor Morozov, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik