International
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
1512
S'abonner

Après le Brexit, le célèbre physicien Stephen Hawking s’inquiète pour les projets scientifiques britanniques, qui risquent d’être privés de la grande partie du financement de l’Union Européenne.

La plupart des fonds qui nourrissent les recherches scientifiques du Royaume-Uni provient de l'Union Européenne. Ainsi, l'illustre physicien appelle le gouvernement britannique à trouver rapidement une solution à ce problème.

"Au cours de la campagne qui a précédé le référendum, j'ai déclaré que ce serait une erreur de sortir de l'UE. Et je suis déçu par le résultat. Nous devons désormais apprendre à vivre en dehors de l'UE", lit-on dans son article publié par le Guardian.

"Une des raisons pour lesquelles j'ai considéré qu'il ne serait pas judicieux de sortir de l'UE, ce sont les subventions. Les chercheurs britanniques ont besoin d'argent et une des sources importantes de financements était la Commission européenne", a-t-il écrit.

"Sans ces subventions, les projets les plus importants n'auraient pas pu être réalisés", a souligné le chercheur. Selon lui, "il existe déjà des données, selon lesquelles les projets des chercheurs britanniques dans le cadre de l'UE sont suspendus." "Et il faut que le gouvernement résolve ce problème le plus vite possible", appelle-t-il.

"L'argent est important, puisque il rend libre… Dans mon cas, bien sûr, l'argent m'a non seulement aidé à faire que ma carrière ait été possible, mais il m'a littéralement sauvé la vie", a-t-il confié.

Stephen Hawking est un astrophysicien célèbre, auteur de l'ouvrage "Une brève histoire du temps" qui s'est vendu à plus de 10 millions d'exemplaires. Hawking est connu pour avoir contribué à la vulgarisation de la science. En 1963, on a diagnostiqué à Hawking, qui à l'époque avait 22 ans, la SLA (sclérose latérale amyotrophique, maladie de Charcot). Les médecins ont alors estimé qu'il ne lui restait que deux ou trois ans à vivre. Cependant, leur prévisions ne se sont pas réalisées, et aujourd'hui, même paralysé, Hawking continue de vivre une vie active: il est devenu père de trois enfants, il fait du yoga, enseigne, fait des interventions et communique avec les gens à l'aide d'un synthétiseur vocal informatique.

Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

Des Britanniques portent plainte contre le Brexit
Bruxelles appelle Londres à accélérer le Brexit
Le ministre britannique de la Défense se réjouit du Brexit
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
science, recherches, subventions, Brexit, Stephen Hawking, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook