International
URL courte
6636
S'abonner

Des armes à feu ont été volées à une base militaire américaine située en Allemagne sans que l'armée puisse établir l'identité du voleur.

Des pistolets et d'autres armes à feu ont été volés à la Panzer Kaserne, une base militaire américaine à Stuttgart, annonce le journal Stars and Stripes,  se référant à des représentants de l'armée américaine.

"Les armes volées, c'est quelques pistolets semi-automatiques, un fusil automatique LR et un fusil à canon lisse", a déclaré le porte-parole de la Direction des enquêtes pénales dans l'armée américaine (CID) Cris Grey, sans préciser toutefois le nombre exact d'armes volées.

Selon le journal, les armes ont disparu au début du mois de juillet. La CID est en train de mener une enquête. Une des versions parle d'une brèche dans la haie de la base permettant au voleur de pénétrer dans le dépôt d'armes.

"Tant que l'enquête se poursuit, nous examinons toutes les possibilités. A ce stade, il ne nous semble pas possible qu'un intrus ait pu voler les armes ou faire une brèche dans la haie, mais nous ne pouvons pas exclure complètement cette éventualité", a indiqué le porte-parole.

Il n'a pas voulu préciser le nom de la base, mais le journal Stars and Stripes l'a appris d'un militaire non-autorisé à parler aux journalistes.

Selon le journal, le vol a eu lieu sur fond de problèmes accrus dans le domaine de la sécurité en Allemagne, pays qui a connu une série d'attentats perpétrés récemment.

Dans un premier temps, un homme armé d'une hache a attaqué des passagers d'un train à Wurtzbourg, ensuite un jeune Germano-Iranien a provoqué une fusillade à Munich, faisant neuf morts. Un jour plus tard, un réfugié syrien a assassiné à la machette une femme enceinte à Reutlingen. Dans la nuit du 24 au 25 juillet, un réfugié syrien s'est fait exploser à Ansbach, faisant plus de dix blessés.

Lire aussi:

Coronavirus, en continu: le pic en Île-de-France prévu vers le 6 avril
Peut-on craindre un retour du Covid-19 après la pandémie actuelle? Un virologue répond
Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
«Plus rien ne sera jamais comme avant pour l'immobilier après le coronavirus»
Tags:
vol d'armes, Central Investigation Department (CID) des Etats-Unis, Cris Grey, États-Unis, Stuttgart, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook