Ecoutez Radio Sputnik
    Un hacker

    Des organisations publiques russes victimes d'une cyberattaque importante

    © Flickr/ Brian Klug
    International
    URL courte
    655265563

    Les services secrets russes ont enregistré une attaque informatique d'envergure contre plusieurs institutions publiques, militaires et autres sites d'infrastructure sensibles en Russie.

    Des logiciels espions ont infecté les réseaux informatiques d'une vingtaine d'organisations russes dont des organes d'Etat, des établissements scientifiques et militaires, des entreprises de défense et d'autres sites sensibles, a annoncé samedi le Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie.

    "Le Service fédéral de sécurité a enregistré plusieurs cas d'installation de logiciels de cyber-espionnage dans les réseaux informatiques d'une vingtaine d'organisations situées en Russie", a indiqué le FSB sur son site officiel.

    Selon le FSB, le caractère de propagation du virus indique qu'il s'agit d'une opération d'espionnage organisée par des professionnels. Les méthodes d'infection et le style des logiciels ressemblent à ceux utilisés lors des opérations d'espionnage informatique dans plusieurs pays.

    Chaque organisation frappée par les pirates informatiques a reçu un "lot de maliciels" fait sur mesure compte tenu des caractéristiques uniques des ordinateurs visés. Les attaques ont été effectuées au moyen de messages électroniques contenant des pièces jointes.

    Les logiciels malveillants étaient capables de télécharger des modules supplémentaires en ligne, d'intercepter des informations, d'effectuer des écoutes, de faire des captures d'écran, d'activer les microphones et des caméras, de faire des enregistrements audio et vidéo, ainsi que d'enregistrer les frappes du clavier.

    Le FSB et d'autres services spéciaux ont mené une opération en vue de dépister toutes les victimes de cette attaque informatique en Russie, ainsi que de réduire son effet néfaste.


    Lire aussi:

    Trump s'adresse aux hackers russes… Les démocrates le prennent au sérieux
    Un avion piraté par des hackers ? Ce n'est plus de la fiction !
    Les hackers chinois visent de plus en plus souvent la Russie
    Des hackers turcs piratent le compte Instagram d’un ministre russe
    Tags:
    virus informatique, contre-espionnage, espionnage, cyberattaque, hackers, FSB, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • Yuri Renart
      Les ricains, forcément...
    • Dolinduz
      Mince alors, les hackers russes attaquent la Russie ? ^^

      Non, plus sérieusement, je compte sur la Russie pour réagir face à cette attaque, et désigner les coupables de manière franche en mettant le paquet en matière de communication.

      Je compte aussi sur la Russie pour mettre en place un plan de formation sérieux auprès des utilisateurs concernés. Parce que franchement, se faire piéger aujourd'hui par des pièces jointes d'e-mails, ce n'est pas glorieux. Les règles de base existent, elles sont connues... encore faut-il que CHAQUE utilisateur soit conscient des RISQUES, et soit alerté/formé aux enjeux pour avoir les bons réflexes.
    • Skevin
      Ce sont forcément les coréens du nord qui, sur leur bécanes antédiluviennes hackent toute la création. Des génies ces mecs.
    • avatar
      KR
      "bécanes antédiluviennes ? " : pourriez -vous communiquer des sources confirmant ce que vous dites sur le matériel informatique utilisé en CN ? La CN étant une puissance nucléaire et spatiale elle devrait disposer obligatoirement des moyens informatiques adéquats
    • NiCr
      C'est bien vrai ça ! 11 fouineurs bloqués en ce moment sur sputnik .
    • avatar
      espacedistribution
      À propos d’informatique, pour les consoles tournant sous Windows, ne mettez surtout pas de mises à jour vers « Windows 10 ».
      www.youtube.com/watch?v=T8-kKKHz-M4
    • zroudia
      C"est probablement le sieur patasse qui a d'ailleurs brillé par son absence sur Sputnik ces derniers moments. Heureusement que je suis sous Windows 3.11 en ce moment...
    Afficher les nouveaux commentaires (0)