International
URL courte
2130
S'abonner

Les médecins, qui étaient retenus en otages depuis trois jours à Erevan, ont tous réussi à quitter le commissariat de police contrôlé par un groupe armé.

Les deux derniers médecins pris en otages par le groupe armé Sasna Tsrer (Les enragés de Sassoun) dans la capitale arménienne, ont été libérés dans la nuit du 30 au 31 juillet, a confirmé dimanche la porte-parole du ministère arménien de la Santé publique, Anaït Aïtaïan.

Le médecin Noraïr Tevanian et l'infirmière Malina Markarian ont profité du sommeil de leurs ravisseurs pour s'évader du commissariat de police occupé par le groupe Sasna Tsrer depuis le 17 juillet dernier, a précisé M.Tevanian devant les journalistes.

Un représentant du groupe Sasna Tsrer avait antérieurement déclaré que les médecins avaient recouvré la liberté samedi soir.

Noraïr Tevanian, Malina Markarian, ainsi que leurs collègues David Tonoïan et Salvador Khetchoïan, sont arrivés en ambulance au commissariat de police contrôlé par le groupe Sasna Tsrer le 27 juillet dernier pour soigner les blessés.

Un ambulancier, David Tonoïan, a été relâché le 27 juillet. Un autre médecin, Salvador Khetchoïan, a quitté le commissariat le 29 juillet en escortant plusieurs blessés.

Selon la police, trois membres du groupe Sasna Tsrer ont aussi quitté dimanche le commissariat.

"Un membre du groupe armé, Sedrak Nazarian, souffrant d'une blessure par balle, a quitté le commissariat vers 09h30. Il a été soigné", a annoncé le porte-parole de la police Achot Agaranian sur Facebook.

Le 17 juillet dernier, le groupe armé Sasna Tsrer a pris d'assaut un commissariat de police d'Erevan avant de prendre plusieurs personnes en otage. Les hommes armés réclament la démission du président arménien Serge Sargsian et la libération de Jiraïr Sefilian, participant au conflit du Haut-Karabakh et membre de l'opposition radicale, accusé d'acquisition et de stockage illégaux d'armes.

De violents heurts se sont déclenchés le 20 juillet à Erevan près du bâtiment de la police occupé par des militants armés. 51 personnes, y compris 29 policiers, ont été blessées dans les affrontements. La police a interpellé 136 manifestants. Le 24 juillet, les membres du groupe armé ont relâché les quatre otages dont une femme, mais le 27 juillet ils ont pris en otages trois médecins et une infirmière.


Lire aussi:

51 blessés dans les heurts à Erevan
Affrontements entre manifestants et policiers à Erevan
Prise d'otages dans un commissariat d'Erevan, l'assaut se prépare
Tsahal affirme avoir déjoué une attaque du Hamas impliquant une arme sous-marine - vidéo
Tags:
médecine, libération, otage, Sasna Tsrer (Les enragés de Sassoun), ministère arménien de la Santé publique, Achot Agaranian, David Tonoïan, Malina Markarian, Noraïr Tevanian, Anaït Aïtaïan, Erevan, Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook