Ecoutez Radio Sputnik
    Combattants de Daech

    Les autorités irakiennes affirment que Daech quitte Mossoul

    © AP Photo / Militant Website, File
    International
    URL courte
    La lutte contre Daech (229)
    40631

    Les commandants du groupe terroriste Etat islamique (Daech) quittent la ville de Mossoul, en Irak, pour aller en Syrie. Appuyée par les troupes des milices kurdes peshmergas, l'armée irakienne poursuit la préparation de l'opération visant à reprendre Mossoul à Daech.

    Les commandants du groupe terroriste Etat islamique quittent la ville irakienne de Mossoul (nord) occupée par les djihadistes depuis 2014, pour se rendre en Syrie avec leurs familles, a rapporté la chaîne de télévision Al Iraqiya citant le ministre irakien de la Défense Khaled al-Obaidi.

    "La plupart des commandants ont vendu leur propriété et sont partis en Syrie alors que certains ont tenté d'entrer dans la région du Kurdistan irakien", a déclaré le ministre, soulignant que ces informations lui avaient été accordées par ses propres sources et par le service de renseignements.

    Mossoul, deuxième ville irakienne, est le bastion des djihadistes de Daech en Irak. Depuis l'été 2014, les terroristes contrôlent la ville et y font régner la terreur.

    Le porte-parole du Gouvernement régional du Kurdistan d'Irak Helgurd Hikmet a annoncé lundi à Sputnik que la future opération de libération de Mossoul, réunirait quelque 50.000 soldats de l'armée irakienne, 20.000 miliciens kurdes et près de 10.000 Turkmènes locaux et représentants de tribus sunnites, révèle dans un entretien à Sputnik.

    Le ministre irakien de la Défense Khaled al-Obeidi a promis en janvier que la bataille pour la libération de la ville aurait lieu en 2016 et qu'elle serait décisive dans la lutte contre les terroristes.


    Dossier:
    La lutte contre Daech (229)

    Lire aussi:

    Daech met le feu à cinq puits pétroliers près de Mossoul
    L'armée irakienne reprend à Daech une base aérienne près de Mossoul
    29 terroristes éliminés par les Irakiens, qui resserrent l'étau autour de Mossoul
    Tags:
    commandant, fuites, Etat islamique, Khaled al-Obeidi, Mossoul, Syrie, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik