International
URL courte
10116
S'abonner

A cinq jours de l'ouverture des Jeux olympiques de Rio, des spécialistes constatent une pollution critique de l'eau des sites dédiés aux sports aquatiques.

L'AP rapporte lundi que l'eau est fortement polluée par des excréments, qui constituent une source de virus et de bactéries pathogènes représentant une grave menace à la santé dans les sports aquatiques. 

Les études de l'eau des bassins réalisées sur commande de l'AP ont été menées pendant 16 mois. Les premières données publiées il y a 18 mois ont démontré que le taux de pollution de l'eau par des virus était 1,7 million de fois supérieur aux normes acceptées aux Etats-Unis et en Europe. 

Avec une telle concentration de virus, il suffit d'avaler trois cuillères à café d'eau pour attraper une infection provoquant des maladies digestives et respiratoires. 

Des spécialistes signalent que les athlètes devraient avoir un minimum de contact avec l’eau. Ces derniers ont tout intérêt à garder la bouche et les yeux fermés, même si cela semble impossible. Les sportifs seront certainement contaminés, même si cela n’implique pas forcément qu’ils tomberont malades. Dans tous les cas, ils seront en contact avec une eau fortement contaminée.


Lire aussi:

Une athlète paralympique belge envisage l'euthanasie après les JO de Rio
L'armée en renfort pour la sécurité des JO de Rio
Avant les JO de Rio, le Brésil organise des JO pour animaux
En continu: la France réaffirme sa «volonté de contribuer à un retour au calme» dans les territoires en conflit
Tags:
sports aquatiques, eau, pollution, JO 2016 de Rio de Janeiro, Rio de Janeiro
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook