International
URL courte
30352
S'abonner

La Corée du Nord accuse Washington de préparer une guerre biochimique sur la péninsule coréenne dans le cadre du programme JUPITR consacré à la lutte contre les menaces biochimiques, a déclaré un militaire de l'armée nord-coréenne.

"Le plan JUPITR des forces militaires agressives de l'impérialisme américain vise la réalisation d'opérations biochimiques pendant la guerre de conquête contre la Corée (du Nord, ndlr)", a précisé le porte-parole de l'armée cité par l'agence sud-coréenne Yonhap.

Le programme prévoit la création en Corée du Sud d'un laboratoire biochimique militaire d'analyse des substances toxiques, ce qui, selon le porte-parole nord-coréen, est "totalement inacceptable".

"Les actions des impérialistes américains renforcent encore la volonté de revanche de notre armée et des gens… Notre armée est prête à faire pleinement face à tout type de moyens de guerre des impérialistes américains", a-t-il averti.

Selon les déclarations de l'armée américaine, le programme JUPITR (Joint United States Forces Korea Portal and Integrated Threat Recognition — à ne pas confondre avec le JUPITER américano-japonais) comprend de nouveaux équipements qui accélèrent et facilitent la biosurveillance menée par les forces américaines en Corée du Sud.

En 2015, les Etats-Unis ont reconnu avoir envoyé par erreur des échantillons d'anthrax dans des laboratoires privés en Corée du Sud, dans un certain nombre d'Etats américains et en Australie. Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a personnellement présenté ses excuses au ministre sud-coréen de la Défense Han Ming Gu.

Lire aussi:

En Corée du Sud, la ville de Seongju s'élève contre le complexe antimissile américain
La Corée du Nord invente la propagande par voie fluviale
Le bouclier US en Corée du Sud: nouvelles armes, nouvelles tensions?
Il aurait cambriolé au moins 42 logements en utilisant cette technique particulière
Tags:
guerre, biochimie, guerre biochimique, États-Unis, Péninsule de Corée, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook