Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump: "Tenter de reprendre la Crimée pourrait causer la Troisième guerre mondiale"

    © REUTERS/ Aaron P. Bernstein
    International
    URL courte
    821767

    Le candidat républicain à la Maison Blanche estime que la question de l'appartenance de la Crimée est close.

    Toute tentative de reprendre la Crimée à la Russie par la force pour la restituer à l'Ukraine pourrait conduire à la Troisième guerre mondiale, a déclaré  le candidat républicain à la présidentielle Donald Trump intervenant devant ses partisans dans l’Ohio.

    Le milliardaire a également répondu aux détracteurs qui l'ont récemment critiqué suite à une interview accordée à un journaliste d’ABC News. Les médias ont alors écrit que le milliardaire ignorait que la péninsule avait était rattachée à la Russie en 2014.

    "Je le sais précisément. C'était il y a environ deux ans", a indiqué M.Trump.

    Le républicain a évoqué les détails de cette conversation avec le journaliste.

    "J'ai dit "oui", c'était il y a deux ans. Voulez-vous qu'on commence la Troisième guerre mondiale afin de restituer la Crimée?"

    Dans l’Ohio, le républicain a également préconisé une alliance avec la Russie dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique. Selon lui, cette alliance pourrait également engager les pays de  l'Otan.     

    Le politicien a souligné que la question de l'appartenance de la Crimée était déjà résolue, laissant entendre que la péninsule faisait d'ores et déjà partie de la Russie. 

    Auparavant, Donald Trump avait déclaré qu'en cas de victoire aux élections de novembre, il pourrait étudier la question de la reconnaissance de la Crimée comme russe.

    Lire aussi:

    Trump se dit prêt à examiner la reconnaissance de la Crimée s'il est élu
    Obama et Trump se disputent sur la grandeur de l'Amérique
    Et Trump est arrivé
    Trump – Kremlin: les liaisons dangereuses?
    Hillary Clinton n'est pas fraîche, selon Donald Trump
    Tags:
    péninsule, restitution, Présidentielle américaine 2016, Etat islamique, Donald Trump, Crimée, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik