Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Quand Erdogan dicte ses règles à l'Union européenne

    © AFP 2019 STR / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS OFFICE
    International
    URL courte
    373321
    S'abonner

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a lancé un ultimatum à l'Union européenne. Si l'organisation refuse de satisfaire ses exigences, le dirigeant turc menace de ne pas respecter l'accord sur les réfugiés.

    Le chef d'Etat turc Recep Tayyip Erdogan exige que l'Union européenne simplifie le régime des visas Schengen pour les Turcs. Dans le cas contraire, Ankara ne respectera plus l'accord sur les réfugiés.

    M.Erdogan a ainsi confirmé la déclaration du ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu qui avait auparavant annoncé que son pays insistait sur l'introduction du régime sans visas avec les pays de l'Union européenne en octobre.

    Le chef de la diplomatie a également souligné que si l'Union européenne refusait de le faire, la Turquie, à son tour, arrêterait la réalisation du programme sur le retour des migrants.

    Recep Tayyip Erdogan a posé une question inattendue: "De quel côté est l'Ouest: de la démocratie ou du coup d'Etat?".

    En mars dernier, Ankara et Bruxelles sont convenus que la Turquie accueillerait des migrants illégaux venant du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord. En échange, l'UE s'est engagée à verser à la Turquie 3 milliards d'euros, à supprimer les visas pour les citoyens turcs effectuant des visites de courte durée dans les pays européens, ainsi qu'à examiner l'adhésion de la Turquie à l'Union. 

    Les négociations sur l'adhésion de la Turquie piétinent actuellement en raison des mesures introduites par ce pays au lendemain de la tentative de coup d'Etat militaire, notamment le rétablissement éventuel de la peine de mort.

    Lire aussi:

    Les commandos ayant essayé d'arrêter Erdogan interpellés en Turquie
    50.000 manifestants pro-Erdogan à Cologne
    Erdogan promet de pardonner ceux qui l’ont insulté
    Erdogan accuse un général US de soutenir les putschistes
    Tags:
    migrants, visas, réfugiés, Union européenne (UE), Recep Tayyip Erdogan, Turquie, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik