Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires allemands

    Des centaines d'Allemands cherchent à quitter la Bundeswehr

    © AP Photo / Michael Sohn
    International
    URL courte
    16337
    S'abonner

    Au cours des deux dernières années, près de 500 soldats ont demandé de quitter les forces militaires volontaires d'Allemagne pour des motifs de conscience.

    En 2011, l'Allemagne a aboli la conscription et la Bundeswehr (armée allemande) est devenu une force purement volontaire.

    Des centaines de soldats qui ont choisi de rejoindre l'armée ont néanmoins changé d'avis, depuis. Entre 2014 et 2016, 62 femmes et 407 hommes ont présenté des demandes de quitter la Bundeswehr pour motif de conscience, a rapporté le Rheinische Post.

    "Les situations de combat sont souvent des moments de révélation où un soldat comprend et éprouve pour la première fois dans toute son ampleur le risque (de tuer ou d'être tué) que représente son engagement, a expliqué l'expert du Parti de gauche Katrin Kunert.

    Depuis le milieu de 2014, le ministère allemand de la Famille et des Affaires civiles a traité 644 applications, y compris celles des mois précédents. Au total, 67% ont été approuvées, 25% ont été rejetées, et 8 % ont été considérées irrecevables ou retirées.

    La plupart des demandeurs avaient le grade de caporal et combattaient souvent sur les lignes de front, selon le journal.

    D'ailleurs, quitter l'armée peut être assez coûteux: pour 153 officiers qui ont quitté, la Bundeswehr a exigé un remboursement de 5,6 millions au total en frais de formation (de 1.200 à 69.000 euros selon les cas). Le gouvernement a également demandé que 83 sous-officiers ou cadets retournent un total d'environ 400.000 euros.

    L'Allemagne a eu du mal à attirer de nouvelles recrues depuis la fin de la conscription, mais ces dernières années le pays essaie d'augmenter la taille de son armée et les dépenses militaires.

    Lire aussi:

    Face au terrorisme, Berlin envisage d'utiliser l'armée
    L’armée allemande forme des réfugiés pour reconstruire la Syrie
    Otan: la fin de la politique de modération allemande?
    Tags:
    militaires, démission, Bundeswehr (armée allemande), Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik