International
URL courte
5229
S'abonner

Les autorités belges ont découvert que quatre militaires combinaient leur engagement dans l'armée avec des patrouilles antimigrants.

Le service de sécurité belge a détecté dans l'armée du pays au moins quatre sympathisants du fief flamand de l'organisation d'extrême droite "Soldats d'Odin", rapporte le journal Belang van Limburg

Les forces de l'ordre surveillent également les deux autres organisations nationalistes, basées à Anvers. Il s'agit des "Fils d'Odin" et des "Combattants de Thor".

Les "Soldats d'Odin" est un groupe dont le nom fait référence au dieu de la guerre dans la mythologie nordique. Il a été créé en Finlande en 2015, en pleine crise migratoire. Ses activistes organisent des patrouilles antimigrants dans des villes européennes.

Des néonazis allemands
© Sputnik . Борис Бабанов

Ils sont ainsi soutenus par la section jeunesse du parti politique populiste "Les vrais Finlandais" ainsi que par le chef de la police nationale Seppo Kolehmainen.

En outre, le premier ministre finlandais Juha Sipila a également cautionné l'activité de la milice anti-migratoire tout en soulignant qu'elle ne pourrait toutefois pas remplacer la police.

Pour leur part, les "Soldats d'Odin" rejettent les accusations de racisme, tout en soulignant que leur mouvement a été créé afin que tout soit fait pour que les Européens se sentent en sécurité. 

Lire aussi:

Harcèlement sexuel: les Britanniques enseigneront les bonnes manières aux migrants
Police allemande: des terroristes parmi les migrants arrivés dans le pays
L'Autriche expulse des migrants illégaux par avion militaire
Tags:
extrême-droite, migrants, patrouille, armée, Soldats d'Odin, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook