International
URL courte
6024
S'abonner

Mardi les terroristes ont attaqué la ville d’Alep à l'aide de bombes chimiques. Les frappes ont touché au moins une vingtaine de Syriens, dont six y ont laissé la vie.

Six Syriens sont morts à l'hôpital d'Alep après que des terroristes ont frappé la partie ancienne de la ville d’Alep avec des bombes chargées de substances toxiques, a déclaré Mohammed Hazzouri, chef du département médicale de la province d'Alep à la chaîne de télévision syrienne "Al-Mayadin".

Selon lui, 14 personnes sont toujours dans un état grave avec des symptômes de suffocation.

"Il s'agit très probablement de gaz moutarde ou de chlore" a constaté le médecin.

L'annonce de l'attaque chimique a été faite du quartier Saat-El-Avamid, qui se trouve dans la zone contrôlée par l'armée syrienne. Les victimes ont été emmenées à l'hôpital.

Pendant ce temps, d’après la chaîne de télévision Al Arabiya, l'opposition syrienne affirme que les troupes gouvernementales utilisent des bombes chargées de gaz toxiques à Saraqib. Une telle attaque aurait eu lieu peu après que l’hélicoptère russe Mi-8, qui apportait une aide humanitaire aux résidents d'Alep, avait été abattu près de cette ville. 

Selon le ministre adjoint russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov, "les terroristes, sentant que le sol se dérobe sous leurs pieds, sont prêts à tout pour provoquer les troupes syriennes et tentent d’accuser la Russie et les troupes gouvernementales de choses qui n’ont rien à voir avec la réalité".


Lire aussi:

Les USA déforment les objectifs de la Russie en Syrie
Hélicoptère russe abattu en Syrie: que sait-on le lendemain
Le ministère japonais de la Défense salue l'opération russe en Syrie
Un homme, qui avait tenté d'aller faire le djihad en Syrie, mis en examen en France
Tags:
attaque, victimes, bombardements, armes chimiques, Al-Arabiya, Saraqib, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook