International
URL courte
0 117
S'abonner

Encore un scandale d'écoutes en Allemagne. Cette fois, c'est la police elle-même qui est pointée du doigt. On ignore toujours qui en était le principal responsable, ainsi que les motifs de ces écoutes.

La police allemande enregistrait les conversations téléphoniques des policiers de Thuringe (centre de l'Allemagne) sans leur aval, rapporte Mitteldeutsche Rundfunk.

C'est au printemps 2016 que l'information sur les écoutes a été mise au jour après la plainte d'un des procureurs. En juillet, les écoutes ont été arrêtées.

Des dizaines de milliers de conversations des policiers locaux avec des représentants du ministère de la Justice, des services sociaux, des avocats et des journalistes ont été automatiquement enregistrées. Les enregistrements étaient effectués depuis les appareils internes, installés dans les bureaux de police.

L'ordre d'enregistrer les conversations téléphoniques des policiers a été donné par le ministère de l'Intérieur en 1999. On ignore toujours qui contrôlait et gérait les enregistrements.

Une enquête a été ouverte.

Lire aussi:

Face aux écoutes, la France se contentera de protestations purement platoniques
Amiral français: les écoutes, «moment délicat» pour les relations franco-américaines
Les écoutes américaines et la naïveté des élites françaises
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Tags:
écoutes téléphoniques, police, ministère allemand de l'Intérieur, Thuringe, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook