International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
6228
S'abonner

L'Italie enquête sur l'éventuel rôle des terroristes de Daech dans l'organisation du trafic illégal de migrants à travers la mer Méditerrané.

"Selon les informations disponibles, l'enquête est en cours maintenant et cherche à déterminer le rôle des représentants de Daech dans le contrôle et la gestion de l'afflux migratoire en Italie", a déclaré le ministre italien de la Justice Andrea Orlando cité par le quotidien Corriere della Sera.

Le ministre a ajouté que les détails de l'enquête étaient tenus secret car le pays ne veut pas courir de risques.

Selon lui, les enquêteurs suspectent que les terroristes cherchaient à influencer la décision concernant le lieu de logement éventuel des réfugiés.

En outre, le ministre a confirmé que les forces de l'ordre italiennes menaient des travaux visant à prévenir la menace terroriste et la radicalisation des prisonniers musulmans. Selon M.Orlando, près de 10.000 musulmans sont détenus dans les prisons italiennes, mais parmi ceux-ci seulement 350 personnes sont déclarées préoccupantes à cet égard.

"Grâce à un contrôle permanent, nous avons recensé des manifestations de liesse et de sympathie envers ceux qui avaient commis les derniers attentats, y compris de la part de ceux qui n'étaient pas auparavant considérés comme +radicalisés+", a noté le ministre.

 La Commission européenne estime que le Vieux continent traverse la crise migratoire la plus importante depuis l'époque de la Seconde Guerre mondiale. Selon les données fournies par l'agence Frontex, qui gère les frontières extérieures de l'UE, 1,83 million de réfugiés ont traversé de façon illicite les frontières de l'Europe.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Londres s'inquiète du rôle de l'Arabie saoudite dans le financement de Daech
Les chats, nouvel outil de propagande de Daech
L'accord UE-Turquie sur les migrants ne tient qu'à un fil
120 migrants morts au large de la Libye ces 10 derniers jours
Tags:
radicalisation, crise migratoire, islamisme, Etat islamique, Andrea Orlando, Italie, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook