International
URL courte
8260
S'abonner

La capitale britannique a reculé à la troisième place dans le classement des villes les plus chères du monde en raison de la dégringolade de la livre sterling consécutive au Brexit.

Désormais, le classement est dominé par New York, qui est suivi par Hong Kong. Moscou, la capitale russe, occupe la 15e position dans la liste.

Selon un communiqué diffusé par l'agence immobilière Savills, la chute du cours de la livre sterling a entraîné la baisse de 11% des frais de subsistance calculés en dollars depuis le début de l'année.

Dans le même temps, les sorties de capitaux des fonds d'investissements orientés vers la Grande-Bretagne se sont élevées à 4,7 milliards de dollars en juin, ce qui est supérieur aux résultats de n'importe quel mois de la crise financière de 2008-2009.

Lire aussi:

Des Britanniques portent plainte contre le Brexit
Le Brexit priverait 600.000 citoyens de l’UE de permis de séjour au Royaume-Uni
Le Royaume-Uni ne veut plus de migrants après le Brexit
Tags:
coût de la vie, Savills, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook