Ecoutez Radio Sputnik
    Hillary Clinton, candidate démocrate à l'élection présidentielle US

    Les Saoudiens parmi les plus gros donateurs de la fondation Clinton

    © REUTERS / Dave Kaup
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    66985
    S'abonner

    La candidate démocrate Hillary Clinton serait financée par l’Arabie Saoudite, mais aussi par des multinationales, dont le cimentier français Lafarge, en pleine tourmente aujourd'hui pour sa coopération révélée avec Daech. Une vraie bombe dans la campagne présidentielle US!

    L'Arabie Saoudite figure parmi les plus gros donateurs, plutôt encombrants, de la fondation de Bill, Hillary et Chelsea Clinton, Clinton Foundation, qui compte parmi les plus puissantes institutions caritatives du monde, a estimé le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange. 

    "Les liens entre l'Arabie Saoudite et Hillary Clinton, entre l'Arabie Saoudite et Clinton Foundation sont très étroits. Il se peut même que l'Arabie Saoudite soit le plus gros donateur de cette fondation. Regardez donc quelle politique en matière d'exportations d'armements était menée par Mme Clinton quand elle était secrétaire d’Etat durant le premier mandat Obama", a déclaré M.Assange sur la chaîne RT. 

    Et de rappeler qu'elle était tout particulièrement bienveillante à l'égard de l'Arabie Saoudite.

    Le fondateur de WikiLeaks a par ailleurs commenté les publications de la presse françaises, selon lesquelles un autre donateur de Clinton Foundation, le cimentier Lafarge, un des fleurons de l’industrie française, est accusé d’avoir financé le groupe djihadiste Etat islamique (Daech).

    "Pour éviter la destruction de son usine de ciment en Syrie, Lafarge aurait payé une +taxe+ aux terroristes", a indiqué M.Assange, se référant à l'enquête du journal Le Monde qui accuse également le cimentier d’acheter du pétrole aux djihadistes.

    En outre, selon des médias américains, Hillary Clinton figurait parmi les administrateurs de Lafarge de 1990 à 1992 et avait déjà commencé à travailler pour le service juridique de la filiale américaine de Lafarge dans les années 1980. Durant cette période, l’entreprise Lafarge avait déjà été accusée de liens avec la CIA pour faciliter l’exportation d’armes de manière clandestine. 

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Bikini ou voile intégral? Une image murale d’Hillary Clinton fait scandale
    La cote de popularité d’Hillary Clinton dépasse celle de Donald Trump
    Di Caprio organise un dîner pour soutenir Hillary Clinton
    Tags:
    armements, exportations, journal, enquête, financement, djihadisme, Lafarge, Etat islamique, Le Monde, WikiLeaks, Clinton Foundation, Barack Obama, Julian Assange, Hillary Clinton, Syrie, Arabie Saoudite, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik