Ecoutez Radio Sputnik
    Des chefs préparant des plats

    Une application pour éviter la poubelle aux plats des restaurants

    © Sputnik . Anton Denisov
    International
    URL courte
    380

    Les utilisateurs peuvent désormais commander des plats approchant la date limite de consommation (DLC) que les propriétaires de restaurants ont l'intention de jeter.

    Un groupe de chercheurs danois a lancé en Grande-Bretagne l'application pour portable Too Good to Go (trop bon pour être jeté) qui permet de commander des plats périssables que les restaurants comptent jeter à la poubelle, annonce le quotidien The Independent.

    L'application fonctionne déjà dans plusieurs villes britanniques et sera lancée à Londres d'ici fin août. Les utilisateurs peuvent commander des plats proches de  la DLC que les propriétaires des restaurants ont l'intention de jeter. Le prix varie entre 2,5 et 4,5 euros.

    Selon un auteur de l'application, la liste comporte déjà plus d'une centaine de restaurants londoniens, s'agissant essentiellement de petits établissements.

    "Ce sont les gros réseaux qui jettent le plus de nourriture, mais il est difficile d'y trouver un responsable avec lequel on pourrait s'entendre pour coopérer", indique l'auteur.

    Le site du projet souligne qu'il vise à "économiser la nourriture, l'argent et la planète en restituant à la nourriture la valeur qu'elle perdrait une fois à la poubelle".

    Les auteurs de l'application rappellent que 360 millions de plats préfabriqués sont jetés annuellement à la poubelle par les supermarchés britanniques.

    Lire aussi:

    En Syrie, 250.000 enfants condamnés à manger de la nourriture pour animaux
    10.000 Indiens en Arabie saoudite n’arrivent plus à payer pour leur nourriture
    « Presque 4 millions de personnes au Soudan du Sud ont besoin de nourriture » (ONU)
    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Tags:
    application, Too Good To Go, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik