International
URL courte
23142
S'abonner

Après la tentative avortée de coup d'Etat en Turquie, les déclarations se multiplient sur la nécessité d'appliquer la peine capitale contre les putschistes. A en croire les dirigeants de la Turquie, elle est réclamée par la population. Est-ce vrai?

Sputnik a questionné des habitants d'Istanbul pour avoir leur opinion sur le rétablissement de la peine de mort. La vox populi n'est pas unanime. 

Huseyin Nuray, propriétaire d'un petit commerce, est un partisan inconditionnel de la peine de mort. Selon lui, il y a des gens dont les actions ont causé un dommage immense à la société, des gens coupables de la mort d'un grand nombre de personnes. Leurs crimes méritent la peine capitale. Il estime que les putschistes ont commis des crimes graves contre l'Etat turc et contre l'humanité: ils ont tiré sur des civils. 

"D'aucuns pensent qu'ils ont exécuté des ordres, mais je ne le crois pas. Un soldat véritable ne tirera jamais sur ses parents, sur des personnes innocentes, même s'il reçoit un ordre de son supérieur…Je pense que la peine de mort permettra d'en finir une fois pour toutes avec les terroristes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) et les autres groupes illégitimes", affirme le commerçant. 

Étudiant à la faculté de droit, Sefer Karademir estime que les débats sur la réintroduction de la peine de mort ne sont qu'une astuce politique. Il signale que différents Etats recourent à la peine de mort pour  neutraliser leurs ennemis, bien souvent créés par eux-mêmes. Il rappelle que le rétablissement de la peine de mort a suivi les  coups d'Etat de  Pinochet, Hitler et Mussolini. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce qu'Erdogan  y soit tellement attaché, vu ses projets d'instaurer un régime autoritaire et d'empêcher l'opposition de lutter contre son pouvoir illimité. 

Le vendeur de légumes Hidir Kiraz, lui aussi, ne veut pas de la peine de mort. Il reconnaît que les criminels doivent être jugés et punis, mais ils ne doivent pas être exécutés, d'autant plus que beaucoup d'efforts ont été consentis à l'époque afin de l'abolir.  

Basak Samkioglu, étudiante en troisième cycle, lui donne raison. Peu confiante dans le système judiciaire, elle voit dans le rétablissement de la peine de mort un moyen de renforcer le pouvoir en place. Elle a  de forts doutes sur la justesse et l'équité des décisions prises par les gens au pouvoir.  

Par contre,  le vendeur de drapeaux Yusuf Sezener juge que les soldats ayant tourné leurs armes contre les civils méritent la peine de mort et souhaite qu'elle soit rétablie. 

Le témoignage d'un autre interlocuteur de Sputnik, l'enseignant Cagdas Savur, démontre combien la société turque est divisée sur le problème. Ses propos méritent d'être cités intégralement. 

"Il est nécessaire de comprendre très nettement à quelle fin la peine capitale sera utilisée dans notre pays. Je ne fais pas confiance au système judiciaire. Nous savons tous comment on a réprimé l'opposition et ce qui s'est passé avec les gens mécontents du pouvoir en place. Nous n'avons pas oublié les répressions qui ont sévi par le passé. Nous autres, représentants de l'opposition, redoutons surtout d'être pendus sans inculpation ni jugement. La violence du pouvoir dictatorial n'a pas de limite, déplore Cagdas Savur. 

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, une tentative de coup d'Etat militaire a été entreprise en Turquie. 246 personnes (sans compter les militaires) ont été tuées et plus de 2.000 autres ont été blessées dans la nuit du putsch, dont les principaux événements ont eu lieu à Istanbul et à Ankara. 


Lire aussi:

Erdogan: "Le peuple turc est favorable à la peine de mort"
Turquie: un référendum sur le retour de la peine de mort?
Pour Erdogan, si le peuple veut la peine de mort, il faut l'écouter
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
répressions, peine de mort, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Benito Mussolini, Adolf Hitler, Augusto Pinochet, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook