International
URL courte
11749
S'abonner

Le sénateur Lucio Malan du Piémont (nord-ouest de l'Italie) a fait une découverte intéressante: le ministère italien de l'Environnement finance la fondation Clinton en soutenant ainsi la campagne électorale des démocrates aux Etats-Unis.

Le sénateur a posé une question parlementaire exigeant une explication du ministre Gian Luca Galletti.

Dans un entretien à Sputnik, le sénateur a déclaré que le gouvernement ne lui avait pas encore répondu, quoiqu'il doive le faire.

"Le gouvernement de (Matteo, ndlr) Renzi ne répond même pas aux demandes des membres de la Chambre des députés ou du Sénat", a-t-il indiqué.

Il a découvert que le ministère italien de l'Environnement subventionnait la fondation de Bill, Hillary et Chelsea Clinton, Clinton Foundation, qui comptait parmi les plus puissantes institutions caritatives du monde, lorsqu'il étudiait la liste de ceux qui envoyaient des contributions financières à la fondation. Ainsi, il a vu que la liste de 2015 contenait entre autres le ministère de l'Environnement de son pays.

"N'ayant pas trouvé de lien sur ce financement dans les documents budgétaires de l'Etat, j'ai immédiatement interpelé le ministre Gian Luca Galletti pour clarifier quelles raisons l'avaient incité à subventionner la fondation Clinton", a expliqué M.Malan.

Dans le monde, il y a beaucoup d'autres institutions que le gouvernement italien pourrait soutenir, estime le sénateur.

Outre le ministère italien de l'Environnement, l'Arabie saoudite, le Qatar et la Norvège, pays liés par des intérêts pétroliers communs, figurent parmi les donateurs de la fondation Clinton. Selon M.Malan, ce n'est pas la meilleure compagnie pour l'Italie et le ministère de l'Environnement.

Lire aussi:

Insatisfait par Clinton et Trump, cet agent de la CIA se présente aux élections US
Clinton cherche (déjà) un successeur à John Kerry
Les parents d’Américains tués en Libye portent plainte contre Hillary Clinton
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Tags:
subventions, Clinton Foundation, Hillary Clinton, Qatar, Norvège, Arabie Saoudite, Italie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook