International
URL courte
Prévention des incursions en Crimée (17)
75390
S'abonner

Les Etats-Unis ont refusé de s'exprimer à propos de la tentative de percée en Crimée d'unités spéciales du ministère ukrainien de la Défense. Ils ont notamment conseillé à cet égard de s'adresser à Kiev.

Comment se fait-il que Washington, principal défenseur des droits des Ukrainiens terrorisés par la Russie, n'ait rien à dire à propos des attentats fomentés en Crimée par le ministère ukrainien de la Défense?

Lors d'un briefing, le porte-parole du Département d'Etat américain a été questionné sur l'arrestation des saboteurs ukrainiens sur la péninsule russe.

"Nous avons vu ces rapports, mais je n'ai pas de détails pour vous à l'heure actuelle. Nous recommandons de vous adresser au gouvernement de l'Ukraine. Nous aussi… restons en contact direct avec les autorités ukrainiennes".

Elle a toutefois souligné que la position de Washington n'avait pas changé et qu'il considérait toujours la Crimée comme un territoire ukrainien.

Washington n'est pas non plus au courant du discours de Vladimir Poutine à ce sujet. 

Le président russe Vladimir Poutine a qualifié cet acte de bête et de criminel. Il a également promis que la Russie ne tarderait pas à réagir et à assurer la sécurité.

Quant aux saboteurs ukrainiens, leur but était de porter atteinte à l'activité touristique criméenne. Afin d'y arriver, ils planifiaient de commettre une série d'explosions pour semer la terreur parmi les voyageurs et "tuer le tourisme" en Crimée. 

En outre, les saboteurs ukrainiens ont avoué avoir suivi une formation spéciale au sein de la Direction principale de renseignement du ministère ukrainien de la Défense, avec lequel ils ont largement coopéré. Ils faisaient tous partie d'un des groupes envoyés sur la péninsule russe par le renseignement ukrainien.

Dans la nuit du 7 au 8 août, des unités spéciales du ministère ukrainien de la Défense ont entrepris une tentative de percée dans la péninsule criméenne, qui a finalement avorté. Deux militaires russes ont trouvé la mort dans le pilonnage depuis le territoire ukrainien.


Dossier:
Prévention des incursions en Crimée (17)

Lire aussi:

L'Ukraine pilonne la Crimée, un militaire russe tué
NBC "offre" la Crimée à Kiev en cadeau de bienvenue aux JO
Trump: "Tenter de reprendre la Crimée pourrait causer la Troisième guerre mondiale"
La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Tags:
Vladimir Poutine, Ukraine, États-Unis, Russie, Crimée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook