International
URL courte
11203
S'abonner

Des Américains ont lancé une pétition visant à interdire la fourniture d'uranium en Belgique, cette initiative pouvant s'avérer dangereuse.

Le professeur de l'Université de Chicago Alan Kuperman a lancé une pétition civile ayant pour but d'interdire les livraisons américaines d'uranium au Centre d'étude de l'énergie nucléaire à Mol, en Belgique.

Il estime que ces livraisons sont dangereuses car des terroristes pourraient s'emparer à tout moment du produit chimique pour perpétrer des attaques terroristes, rapporte l'agence belge Belga.

Alan Kuperman a en outre précisé qu'un seul fret de 134 kilogrammes d'uranium serait suffisant pour fabriquer six bombes nucléaires. Certaines cibles des terroristes en Belgique sont notamment des centrales nucléaires.

Pourtant, le Centre belge d'étude de l'énergie nucléaire a rétorqué que toutes les mesures de sécurité étaient respectées et que des militaires surveillaient constamment le site. 

Des scientifiques belges utilisent de l'uranium hautement enrichi pour des recherches médicales et industrielles.


Lire aussi:

Uranium enrichi: le français Areva signe un contrat avec l'Ukraine
AIEA: pas d'enrichissement d'uranium de plus de 5% en Iran depuis le 20 janvier 2014
Iran: l'enrichissement d'uranium pourrait reprendre en cas de nouvelles sanctions
Le français Areva souhaite produire de l'uranium en Ukraine
Tags:
produit chimique, uranium, livraisons, pétition, États-Unis, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook