International
URL courte
22019
S'abonner

La police thaïe a annoncé de nouvelles explosions dans les provinces de Surat Thani et de Phang Nga, dans la ville de Hua Hin et sur l'île de Phuket, qui ont fait quatre morts et des dizaines de blessés. Les organisateurs présumés ont déjà été arrêtés. La police priviligie la piste d'un "sabotage local", visant à destabiliser le pays.

Selon les données du journal Nation, la première explosion, dans la province de Surat Thani, s'est produite près du bâtiment de la police maritime après des manifestations publiques consacrées à la journée de la fête des mères. Une femme est morte et deux autres personnes ont été blessées. La deuxième explosion s'est également produite près du bâtiment de la police locale.

On rapporte aussi un mort et quatre blessés dans deux explosions dans la ville de Hua Hin. La police locale déclare que le dispositif a explosé près de la tour de l'horloge.

"Quatre personnes ont été conduites à l'hôpital, l'une d'entre elles a plus tard succombé à ses blessures", a déclaré le porte-parole de la police locale Samer Yousamran ajoutant qu'une bombe a été désactivée à Hua Hin.

Selon la police, une explosion sur l'île de Phuket a blessé une personne. Le dispositif a explosé dans le quartier de Patong, populaire parmi les touristes. Un autre dispositif a été désactivé sur la plage de Loma.

Selon les données de la chaîne Thai PBS, deux autres explosions ont frappé la province de Phang Nga dans le sud du pays, ne faisant ni blessés ni morts.

La police thaïe a arrêté les organisateurs présumés des explosions qui ont secoué plusieurs zones touristiques du pays.

"La police a déjà arrêté les premiers suspects accusés d'avoir préparé et organisé la série d'explosions. Je ne peux pas encore donner d'informations plus détaillées", a déclaré le porte-parole de la police dans une émission télévisée diffusée simultanément sur toutes les chaînes du pays.

En outre, la police a annoncé vendredi que la piste d'un "sabotage local", visant à destabiliser le pays, était privilégiée à celle du "terrorisme" international, après une série d'explosions de bombes ayant fait quatre morts ces dernières 24 heures, notamment dans une station balnéaire.

"Ce n'est pas une attaque terroriste. C'est juste du sabotage local", a assuré le porte-parole de la police locale Piyapan Pingmuang lors d'une conférence de presse à Bangkok.

Rappelons que dans la nuit du 12 août, vers 02h00, deux bombes ont fait un mort et 21 blessés à Hua Hin, dans une station balnéaire très prisée des Thaïlandais et des touristes étrangers, située au sud de Bangkok, la capitale du pays.

Lire aussi:

La Thaïlande déterminée à en finir avec le tourisme sexuel
Deux explosions frappent une station balnéaire thaïlandaise, un mort, plus de 20 blessés
Plus de 20 morts dans une explosion industrielle en Chine
Une explosion suspecte au grand port maritime de la Joliette, à Marseille
Tags:
Thaïlande, Phuket, explosion, dispositifs, morts, blessés, arrestation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook