Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie: Kobané célèbre sa victoire face aux djihadistes

    Kobané en proie à une pénurie de médicaments et à des épidémies

    International
    URL courte
    725

    Dans une Syrie ravagée par la guerre depuis 5 ans, la santé publique traverse une crise grave. Partout les médicaments manquent car les routes conduisant vers les villes et localités sont coupées à cause des combats sans fin.

    La situation à Kobané, ville du nord de la Syrie peuplée essentiellement de Kurdes, est particulièrement désastreuse. Si autrefois les médicaments y étaient livrés depuis Damas et Homs, à présent les voies d'approvisionnement sont coupées. 

    Deux hôpitaux seulement fonctionnent dans cette ville d'environ 200.000 habitants. Les deux éprouvent de gros problèmes avec les médicaments. Le docteur Hikmet Ehmed, responsable pour la santé publique à Kobané, constate avec amertume que pratiquement tous les hôpitaux de la ville ont été détruits suite à l'attaque des djihadistes de Daech.

    "Après la libération de la ville, nous avons transformé une école en hôpital. Nous en avons maintenant deux: un premier pour les militaires et un autre pour la population civile. Nos 37 médecins peuvent dispenser des soins, gratuits, à environ 100 personnes par jour", raconte le docteur Ehmed. 

    Il ajoute qu'avant, la Turquie accueillait et soignait les habitants blessés de Kobané.  A présent elle ne le fait plus. Plusieurs spécialistes de Médecins sans frontières ont souhaité venir travailler à Kobané, mais la Turquie ne leur a pas permis de franchir la frontière. Force est actuellement d'envoyer les habitants grièvement blessés à Kamichli, mais cette ville est située à quatre heures de Kobané et souvent les blessés ne supportent pas la route. D'autant plus que la Turquie n'est qu'à 15 minutes et que les hôpitaux turcs ont des équipements beaucoup meilleurs.  

    "L'Onu a promis de construire un grand hôpital dans notre ville, mais rien de concret n'a été fait. Nous avons une grave pénurie de médicaments, d'anesthésiques, de vaccins. Nous appelons la communauté internationale à aider à surmonter la catastrophe humanitaire que traverse notre région", a résumé Hikmet Ehmed. 


    Lire aussi:

    La Turquie tire des missiles sur Kobané
    Syrie: des journalistes russes bloqués à Kobané par une attaque de Daech
    La représentation du Kurdistan syrien officiellement ouverte à Moscou
    Tags:
    pénurie de médicaments, Etat islamique, Kobané, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik