Ecoutez Radio Sputnik
    Le pape

    Le pape rend une visite surprise à d'anciennes prostituées

    © REUTERS / Stefano Rellandini
    International
    URL courte
    251013

    Le pape François a surpris 20 anciennes prostituées vendredi en venant frapper à la porte de l'appartement où elles sont accueillies à Rome pour une heure de discussions impromptues.

    Le pontife argentin a régulièrement dénoncé le trafic d'êtres humains derrière une grande partie de la prostitution comme un "crime contre l'humanité".

    Selon un communiqué du Vatican, le groupe était composé de sept Nigérianes, six Roumaines, quatre Albanaises, une Tunisienne, une Ukrainienne et une Italienne, âgées d'une trentaine d'années en moyenne.

    Rescapées des réseaux de traite des femmes après avoir "toutes subi de graves violences physiques et avoir été placées sous protection", elles sont aujourd'hui hébergées par une association catholique dans un appartement dans le nord de la capitale italienne, selon le communiqué.

    Cette visite s'inscrit dans le cadre du "vendredi de la miséricorde", par lequel le pape entend mener chaque mois une visite privée solidaire, pendant la durée du Jubilé de la miséricorde.

    Il est ainsi allé à la rencontre de toxicomanes, de vieux prêtres, de réfugiés, de personnes souffrant de maladies mentales, de personnes en état végétatif, le plus souvent à Rome ou dans les environs.

    En juillet, il avait dédié son "vendredi de la miséricorde" aux enfants d'un hôpital de Cracovie, après avoir prié à l'ancien camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau.

    Lire aussi:

    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    Un incident entre un avion américain et un Su-30 vénézuélien au-dessus des Caraïbes – vidéos
    Une enquête sur les dîners de Macron avec le «Tout-Paris» aux frais de la République publiée
    Tags:
    prostitution, Pape François, Rome, Vatican
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik