Ecoutez Radio Sputnik
    la base aérienne de Hmeimim en Syrie.

    "Une base aérienne russe en Syrie est indispensable"

    © Photo. Russian Defence Ministry
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
    1691255
    S'abonner

    Il est indispensable que la Russie ait une base aérienne en Syrie afin de lutter contre les terroristes aux approches lointaines de la région, a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

    "Nous avons besoin d'avoir une telle base là-bas (en Syrie, ndlr) pour lutter contre ces bandits (djihadistes, ndlr), surtout aux approches lointaines du pays", a confié M. Choïgou aux journalistes de la chaîne russe Rossiya-1.

    Il a également ajouté que beaucoup de citoyens russes et de ressortissants des pays de l'ancienne Union soviétique se trouvaient toujours sur le territoire syrien.

    Rappelons que le 9 août, le président russe Vladimir Poutine a soumis à la ratification de la Douma (parlement russe, ndlr) le projet d'un accord entre Moscou et Damas portant sur l'installation sans terme d'une base aérienne russe aux alentours de l'aérodrome de Hmeimim (province de Lattaquié).

    La Russie mène depuis le 30 septembre 2015 une opération militaire contre les terroristes en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad.

    Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI (Daech), au Front al-Nosra, récemment rebaptisé Front Fatah al-Cham, et à d'autres groupes terroristes.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

    Lire aussi:

    Des bombardiers russes détruisent six grands dépôts de Daech en Syrie (Vidéo)
    Qu'y-a-t-il derrière l'appel US à tuer discrètement des Russes en Syrie?
    Syrie: Hmeimim sera une base militaire russe à part entière
    Tags:
    base aérienne, ratification, Hmeimim, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik