International
URL courte
Situation économique en Ukraine (85)
23440
S'abonner

Le manque de zèle de l'Ukraine déçoit ses créanciers.

Tous les principaux créanciers de l'Ukraine, dont la Banque mondiale (BM), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), la Banque européenne d'investissement (BEI) et la banque KfW, constatent l'incapacité de Kiev d'employer comme il se doit les prêts octroyés.

Selon la responsable du portefeuille des projets de la BM en Ukraine, Klavdia Maximenko, le problème est que les autorités ukrainiennes manquent manifestement de souplesse lors de la prise de décisions, alors qu'à l'issue de négociations, les députés en viennent, en règle générale, à la conclusion que les changements requis ne se répercuteront pas sur leurs intérêts des affaires".

"J'ai parfois l'impression que les projets de la BM en Ukraine sont nécessaires pour la BM elle-même. Et nous, nous n'y gagnons pratiquement rien, les investissements dans l'Ukraine ne constituant pas une source de revenus pour nous. Qui plus est, si le projet n'a pas été réalisé ou réalisé en partie, nous essuyons des pertes, car nous dépensons notre propre argent à la préparation de projets, et l'Ukraine ne doit pas nous rembourser", a expliqué Mme Maximenko au journaliste de Zerkalo Nedeli.  

Et de préciser que l'argent dépensé dans les projets d'investissement en Ukraine ne faisait pas partie du prêt. 

Depuis mai 2014, l'Ukraine a déjà reçu 6,5 milliards de dollars de prêts de la Banque mondiale (5,82 mds EUR).

Dossier:
Situation économique en Ukraine (85)

Lire aussi:

Kiev engloutit les crédits occidentaux comme un "trou noir"
Les crédits étrangers ne sauveront pas l'Ukraine
Le FMI menace de suspendre l'octroi de crédits à l'Ukraine
Tags:
prêt, créanciers, projet, investissements, Bankengruppe KfW, Banque européenne d'investissement (BEI), BERD, Banque mondiale (BM), Zerkalo Nedeli, Klavdia Maximenko, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook