International
URL courte
48234718
S'abonner

Les démarches entreprises par la Russie ont empêché l’Otan de frapper la Syrie au moyen de 624 missiles de croisière, a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

"La situation autour de la Syrie évoluait et on peut se poser la question de savoir ce qui serait arrivé si notre président n'avait pas su faire accepter et mettre en œuvre l'idée de déposer et de démanteler les armes chimiques. Ils (les missiles de croisière, ndlr) étaient déployés là, capables de frapper 24 heures sur 24. En ce qui concerne les missiles de croisière, il y en avait 624, je le dis de mémoire, tous prêts à frapper massivement la Syrie", a indiqué le ministre russe de la Défense.Selon lui, il aurait été extrêmement difficile de rétablir la structure étatique en Syrie après une frappe aussi puissante.

Rappelons qu'en 2013, lors de pourparlers à Genève, la Russie a réussi à convaincre les Etats-Unis qu'il était possible de régler par la voie pacifique une crise déclenchée par une attaque aux armes chimiques dans la région de Damas. Les parties se sont entendues sur une stratégie de non-intervention militaire et de démantèlement des armes chimiques avant la mi-2014.

 

 

Lire aussi:

Qu'y-a-t-il derrière l'appel US à tuer discrètement des Russes en Syrie?
Des bombardiers russes détruisent une usine chimique de Daech en Syrie (Vidéo)
Les secrets sur des mercenaires russes en Syrie dévoilés à Sky News par... un acteur
Twitter signale un tweet de Trump sur les émeutes de Minneapolis pour «apologie de la violence»
Tags:
missiles, crise syrienne, armes chimiques, Sergueï Choïgou, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook