International
URL courte
Daech (2016) (23)
28541
S'abonner

Après la libération de la ville de Syrte, les djihadistes de l'Etat islamique peuvent se diriger vers les côtes de l'Italie en se faisant passer pour des migrants.

La libération de la ville libyenne de Syrte secouera les positions de Daech, les terroristes pourront gagner l'Europe via la mer Méditerranée, prévient Giacomo Stucchi, président de la commission parlementaire italienne pour la sécurité de la République (COPASIR).

"Auparavant, le scénario où Daech envoie ses combattants en bateaux vers l'Europe, vu le temps et l'argent précieux investis, était peu probable et même impossible. Cependant, c'est le chaos qui règne au sein de l'EI, et ceux qui ont quitté la Libye, pourraient bien se diriger vers l'Europe via la Méditerranée", explique M Stucchi.

Selon lui, les motifs des terroristes qui voyagent sont différents, en commençant par se perdre de vue Daech et par brouiller les pistes et en finissant par poursuivre l'action terroriste en Europe.

"C'est le port maritime de l'EI et le point de départ vers Rome. Avec la permission de Dieu", lit-on sur un mur de Syrte grâce à la photo publiée par les rebelles libyens sur Facebook.

Pour sa part, le député italien insiste sur le fait que ces menaces consistent en une propagande que Daech effectuait ces derniers temps en Libye visant principalement l'Occident, avec ses symboles que le califat espère détruire, et Rome à titre de berceau du christianisme est dans le collimateur des terroristes, comme toutes les autres villes des "infidèles".

L'Italie, en niveau d'alerte élevé face à la menace djihadiste, craint que des combattants de Daech venus de Syrte ne traversent la Méditerranée sur des bateaux de migrants, en vue de mener des attaques de "loups solitaires" dans le pays, indique l'AFP.

En outre, les expulsions d'étrangers, soupçonnés de radicalisation, se sont multipliées ces dernières semaines.

Dossier:
Daech (2016) (23)

Lire aussi:

Premières frappes américaines contre Daech dans la ville libyenne de Syrte
Libye: pas besoin de forces étrangères sur notre sol pour combattre Daech
Les frappes US ne débarrasseront pas la Libye de l'EI
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Tags:
chaos, rebelles, libération, terrorisme, COPASIR, Etat islamique, Giacomo Stucchi, Méditerranée, Rome, Syrte, Libye, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook