International
URL courte
Crise migratoire (été 2016) (86)
183
S'abonner

Dans un camp des réfugiés à la frontière syrienne, au Liban, les enfants suivent un cours gratuit qui diffère beaucoup de ceux des écoles traditionnelles.

C'est une école pas comme les autres, dans un lieu pas comme les autres. Dans ce camp des réfugiés à la frontière syrienne, au Liban, on apprend aux enfants à devenir journalistes.

L'association Beyond, qui s'occupe des problèmes des réfugiés syriens au Liban, a invité des journalistes professionnels à enseigner leur métier dans les camps de l'est du pays. L'objectif est de découvrir le potentiel des enfants.

Les écoliers apprennent à rédiger des textes d'actualités, à préparer des journaux télévisés, et à se produire devant un public imaginaire.

Essayant de décrire les problèmes politiques en vers, Ali Kharba (9 ans) a écrit un poème sur la mère syrienne. Pour les Syriens, il s'agit d'un symbole de courage et de patience au beau milieu des ravages d'une guerre sanglante.

Une autre écolière, Waad Zkhuri, a appris à faire des reportages sur différent événements qui surviennent dans le camp. Chemin faisant, la fillette a réussi à apprendre l'anglais.

"Nous écrivons essentiellement sur les événements et les problèmes ayant trait aux camps des réfugiés", a-t-elle raconté.

Dossier:
Crise migratoire (été 2016) (86)

Lire aussi:

Des enfants réfugiés fabriquent les uniformes de Daech en Turquie
Des milliers d'enfants réfugiés victimes du trafic humain
"Au nom de Dieu, arrêtez de bouger!" Le voyage des migrants vu de l’intérieur
En Algérie, des jeunes organisent une "école des réfugiés"
Tags:
journalisme, éducation, enfants, école, réfugiés, Liban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook