International
URL courte
19193
S'abonner

On ne sait pas précisément ce qui est arrivé aux biens des Roms tués par les nazis mais les juristes qui travaillent pour l'Organisation mondiale des Roms indiquent que l'or volé par les Nazis aux Roms a "fini au Vatican et dans les banques suisses".

Au total, jusqu'à 3,5 millions de Roms ont été exterminés en Europe lors de la GM II, selon les estimations de l'Organisation mondiale des Roms.

Selon le président de Rromanipen Jovan Damjanovic, son organisation lutte pour obtenir la reconnaissance officielle du génocide des Tsiganes par l'Allemagne nazie.

"Nous avons embauché des avocats américains et suisses, ainsi que le spécialiste serbe Milan Vujin (…). Nous mettrons tout en œuvre pour que la Cour internationale de Justice confirme le sacrifice  apporté par notre peuple et reconnaisse que nous avons le droit à la compensation comme c'était le cas avec les Serbes et les Juifs", a déclaré M.Damjanovic dans une interview accordée à l'agence Sputnik.

D'après lui, les juristes qui travaillent pour Rromanipen indiquent que l'or volé par les Nazis chez les Roms a "fini au Vatican et dans les banques suisses".

"On aura des informations plus précises à l'issue d'un procès en justice", affirme M.Damjanovic.

Dragan Popovic de l'ONG Maison des droits de l'homme qualifie l'initiative de l'Union d'"opportune et importante", "prenant notamment en considération que les crimes commis par les Nazis à l'égard des Tsiganes sont toujours repoussés en arrière-plan".

M.Popovic rappelle également que de nombreux héros de la Yougoslavie figurent parmi les Roms, dont Slobodan Berberski, proche de Josip Broz Tito et premier président de l'Union romani internationale, ainsi que Bozidar Katic Kale, courrier de Koca Popovic, commandant de la Première Division prolétarienne des Partisans yougoslaves au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Lire aussi:

Le président de Roumanie frappé d'une amende pour des propos contre les Roms
Les Roms, point de crispation en Europe
La France a expulsé un nombre record de Roms en 2013
«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque
Tags:
compensation, génocide, Roms, nazisme, Dragan Popovic, Jovan Damjanovic, Yougoslavie, Serbie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook