International
URL courte
2211
S'abonner

L'aggravation de la situation écologique présente une importante menace pour la population mondiale.

La dégradation écologique pourrait causer la mort prématurée de 200 millions de personnes dans les prochaines décennies, mettent en garde les experts de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Selon eux, tous les ans jusqu'à 2060, la pollution de l'air fera de 6 à 9 millions de victimes à travers le monde. Pour comparer, en 2010, leur nombre n'a pas dépassé 3 millions. En outre, les problèmes écologiques ne resteront pas sans conséquences pour la santé des employés.

Ces lourdes pertes auront d'importantes répercussions sur l'économie mondiale et coûteront jusqu'à 1% du PIB mondial, soit 2,6 billions de dollars par an.

Dans le même temps, se propageront des maladies causées par la pollution de l'air. Ainsi, la bronchite sera quatre fois plus fréquente qu'aujourd'hui chez les enfants de 6 à 12 ans (trois fois chez les adultes). Par ailleurs, le nombre d'enfants souffrant d'asthme augmentera lui aussi.

La situation la plus grave pourrait concerner les pays à population dense et où le niveau de pollution est élevé, à savoir l'Inde et la Chine. Un fort taux de mortalité est également attendu dans les pays de l'Europe de l'Est et du Caucase, ainsi que dans certains pays asiatiques, notamment la Corée du Sud, indique le rapport.

Lire aussi:

Pollution marine: les plastiques, "premiers prédateurs" des océans
A Delhi, on pose avec une radio des poumons contre la pollution de l’air
Dupond-Moretti répond aux magistrats qui qualifient sa nomination de «déclaration de guerre»
Darmanin a «les gènes de la trahison», Jacob appelle Macron à «se méfier»
Tags:
maladies, mortalité, pollution, écologie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook