Ecoutez Radio Sputnik
    Ту-22М3

    La présence de bombardiers russes à Hamadan centre le rôle de l’Iran au Moyen-Orient

    © Photo. Capture d'ecran: Youtube
    International
    URL courte
    Syrie: la Russie frappe Daech depuis l'Iran (14)
    41971

    Les autorités russes et iraniennes ont confirmé mardi le déploiement de bombardiers russes à long rayon d'action sur la base de Hamadān. Sputnik a contacté deux généraux de brigade à la retraite, Jean-Vincent Brisset et Dominique Trinquand, pour obtenir leurs points de vue sur cette décision.

    Dans une interview accordée à Sputnik, MM.Brisset et Trinquand s'expriment concernant les avantages stratégiques pour la Russie, ainsi que les avantages politiques pour l'Iran, offerts par le déploiement de bombardiers russes sur la base iranienne de Hamadan.

    Selon M.Brisset, ce déploiement veut dire "que les relations entre la Russie et l'Iran ont atteint un niveau extrêmement élevé":

    "Le déploiement d'un tel matériel militaire — avec tout ce que cela comporte comme logistique et autre — nécessite des accords politiques de très hauts niveaux", explique le général.

    Selon lui, il s'agit bien évidemment, du changement de zone tactique, voire de zone stratégique, ce qui veut dire qu'il y a maintenant un accord entre les Etats-Unis, la Russie et l'Iran sur ce sujet:

    "Sur le plan technique, opérationnel et pratique, le fait que ces avions soient basés en Iran, c'est-à-dire beaucoup plus près de la zone d'action potentielle, leur permet d'avoir des charges d'armement —en particulier au nord de l'Irak — beaucoup plus importantes que les charges d'armement qu'ils auraient au départ d'autres terrains, en particulier pour le TU-22".

    En conclusion, M.Brisset insiste sur le fait qu'un tel état des choses veut dire que l'Iran rentre dans le Concert des nations comme un pays responsable et capable de servir de base à des opérations contre des gens qui sont, là aussi, rejetés sur la scène internationale. Cette "rentrée" dans le Concert des nations que l'Iran effectue, bien évidemment, "avec l'approbation de la Russie, mais aussi, très techniquement, avec une approbation des Etats-Unis".

    "On a une normalisation de l'Iran qui se place du côté de ceux qu'on estime être les bons, contre les mauvais, dans le Concert des nations", estime le général.

    En exprimant son point de vue sur le sujet en question, le général de brigade à la retraite Dominique Trinquand déclare qu'il s'agit de la nouvelle position de l'Iran dans le contexte du Moyen-Orient.

    "Après les accords sur le nucléaire Iranien — qui rendent petit à petit l'Iran plus fréquentable par les autres puissances — cette fois-ci la présence directe de moyens russes sur le sol iranien dans le contexte de la lutte contre Daech marque que l'Iran joue un rôle de plus en plus central dans les crises du Moyen-Orient," conclut l'interlocuteur de Sputnik.

    Ainsi les généraux français considèrent cette première qui a lieu depuis la révolution de 1979 comme un retour de l'Iran sur la scène internationale, en acceptant des troupes étrangères sur son sol.

    Dossier:
    Syrie: la Russie frappe Daech depuis l'Iran (14)

    Lire aussi:

    La Russie pourrait construire deux réacteurs nucléaires en Iran
    La Russie construira huit réacteurs nucléaires en Iran
    La Russie et l'Iran vont affronter conjointement les défis sécuritaires
    La Russie s’apprête à livrer à l’Iran de nouveaux S-300
    La Russie, la Syrie et l’Iran poursuivront la lutte conjointe contre le terrorisme
    Tags:
    bombardier, défense, armements, Proche-Orient, Iran, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik