International
URL courte
76438
S'abonner

De plus en plus de terroristes étrangers de Daech fuient les zones de conflit en Syrie et en Irak et reviennent dans leurs pays d'origine.

Chassés par l'opération antiterroriste, des combattants étrangers de Daech quittent massivement la Syrie et l'Irak, apprend-on d'un rapport de l'Onu.

"A l'heure actuelle, Daech est soumis à une intense pression militaire en Irak et en Syrie en particulier. Le groupe terroriste continue de perdre des territoires dans les deux pays ce qui augmente le nombre de terroristes étrangers quittant les zones de conflit", lit-on dans le rapport.

L'organisation précise également que ces derniers temps, Daech essuie de lourdes pertes en Afghanistan et en Libye.

Pourtant, un grand danger émane des terroristes étrangers qui ont choisi de rentrer dans leur pays d'origine, qui représentent 10 à 30% du total.

"Certains ont quitté les zones de conflit parce qu'ils étaient déçus par Daech et ont changé d'avis sur le conflit. Certains sont cependant revenus avec l'intention de commettre des attaques terroristes comme en témoignent les attentats à Paris et à Bruxelles", souligne le rapport.

Depuis le mois de février, les Etats luttant contre Daech ont largement coopéré afin de compléter la base de données d'Interpol sur les combattants étrangers. Actuellement, elle compte plus de 7.000 noms. Le nombre total de combattants étrangers en Irak et la Syrie est toutefois estimé à 30.000 personnes.


Lire aussi:

En Irak, les Peshmergas délogent Daech de la province d'Erbil
Syrie: reprise à Daech, la ville de Manbij reprend une vie normale
Premières frappes de l'aviation russe contre Daech depuis l'Iran (Vidéo)
Des bombardiers russes frappent Daech depuis l’Iran
Tags:
terrorisme, coalition anti-Daech, Etat islamique, Syrie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook